INFOS ET ACTUALITES

Handicap : relever le défi d'une société accessible et solidaire

par .

Cet article fait partie du dossier:

Médecin

    Précédent Suivant

La Mutuelle Nationale des Hospitaliers (MNH) a choisi de placer l’accès à la Santé des personnes en situation de précarité ou de handicap au centre de sa Grande cause pluriannuelle 2020/2022. Elle s’attachera à sensibiliser les populations et les professionnels de santé sur ces problématiques à travers un manifeste et huit engagements en faveur des personnes les plus fragiles.

handicap patient et soignants

Pour 50% des sondés, les personnes handicapées seraient désavantagées en ce qui concerne la prise en compte de leur propre santé, les discriminations ou refus de soins (48% des Français et 46 % des professionnels de santé), l’accès aux soins (45% et 48%) et leur financement.

Les difficultés d’accès aux soins sont accentuées pour les personnes en situation de handicap, précaires ou malades chroniques ces dernières années.

La précarité et le handicap, grande cause pluriannuelle de la MNH

Pour faire face à cette problématique, la Mutuelle Nationale des Hospitaliers (MNH) a choisi de consacrer sa Grande cause pluriannuelle 2020-2022 aÌ€ l’accès aÌ€ la santé de ces personnes en situation de handicap et/ou de vulnérabilité en menant des actions pour couvrir l’ensemble des champs de la prévention, de l’éducation et de la promotion de la santé.

Et c’est dans ce cadre que la MNH a demandé à Odoxa de sonder les professionnels de santé et les patients sur cette thématique. Les professionnels de santé́ confirment à 45% (51% pour les infirmiers), dans leurs réponses, que les personnes en situation de précarité́ et, dans une moindre mesure, celles en situation de handicap, ont globalement un moins bon accès aÌ€ la santé que le reste de la population. Les Français, eux, ignorent encore largement cette réalité selon l’enquête. Seulement 38% d’entre eux pensent en effet que les personnes en situation de précarité́ ont un moins bon accès aux soins contre 29% qui pensent qu’elles ont un meilleur accès et 33% qu’elles ont un accès équivalent.

C'est au cours du 1er semestre 2022 qu'aura lieu le colloque de clôture de la Grance cause MNH 2020/2022 pour l'accès à la santé des personnes en situation de handicap et/ou de vulnérabilité.

Sensibiliser les populations et les professionnels de santé sur ces problématiques

Ces résultats sont encore plus marqués lorsque l’on évoque les personnes en situation de handicap, avec 30 % de nos concitoyens qui estiment leur accès aux soins moins bon, contre 28% qui le pensent meilleur. Les causes sont, pour 62% des professionnels de santé et 55% des Français, d’ordre économique arguant que les professionnels de santé s’occupant des personnes en situation de handicap souffrent d’une rémunération insuffisante. Pour 50% des sondés, les personnes handicapées seraient désavantagées en ce qui concerne la prise en compte de leur propre santé, les discriminations ou refus de soins (48% des Français et 46 % des professionnels de santé), l’accès aux soins (45% et 48%) et leur financement.

Les professionnels de santé sont 45% à estimer que les personnes en situation de précarité ou de difficultés financières ont un moins bon accès à la santé que les autres. Ils sont 33% à le penser aussi s’agissant des personnes en situation de handicap.

Un manifeste et huit engagements en faveur de la Santé des plus fragiles

Dans ce contexte, la mise en œuvre de la Grande cause MNH 2020/2022 pour l’accès aÌ€ la santé des personnes en situation de handicap et/ou de vulnérabilité s’est construite selon quatre axes. Il s’agit de donner corps aÌ€ l’implication de la MNH et MNH Prévoyance pour cette problématique auprès de l’ensemble de leurs adhérents, faire la démonstration concrète de leur engagement social et sociétal aÌ€ tous les acteurs de la santé, du handicap et du social, mobiliser les mêmes acteurs sur ce sujet de société́ et rédiger un livre blanc, expression du résultat de leurs diagnostics et de leurs préconisations sur des sujets qui les concernent au quotidien.

La MNH élaborera, pour donner corps à cette initiative, un manifeste qui sera signé par les personnes en témoignage de leur soutien et sera porté auprès de professionnels. Ce document comportera huit engagements en faveur de la santé des plus fragiles, avec en première ligne l’accès aux droits à la Santé et l’accessibilité physique et géographique aux soins. La mutuelle s’engagera également dans l’accessibilité aux campagnes de prévention et d’information et favorisera l’activité physique, l’accès à un logement décent et une bonne nutrition. Elle s’évertuera enfin à former et informer les professionnels de santé sur ces problématiques spécifiques et à aider les personnes dans leur orientation dans leur parcours de Santé.

Le regard de Gérard Vuidepot, Président de la Mutuelle Nationale des Hospitaliers

Notre système de santé, c’est son honneur, a pour objectif de permettre àÌ€ chacun et plus particulièrement aux plus fragiles, de disposer d’un égal accès aux soins. Notre enquête montre que, pour de nombreux professionnels de santé les populations les plus fragiles – les personnes handicapées et celles en situation de précarité – ce n’est souvent pas le cas. Il est donc urgent d’agir…

Bruno Benque
Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com
@bbenk34

Retour au sommaire du dossier Médecin

Publicité

Commentaires (1)

chg

Avatar de l'utilisateur

17 commentaires

#1

Salaires

Dans la convention ccn66 nous travaillons auprès des enfants et adultes handicapés, polyhandicapés. Le salaire de l' infirmier(e) est le même que celui d'un éducateur spécialisé; il débute net à 1400 euros et fini net après 24 ans d'ancienneté à 2400 euros .
Le manque de médecins, de kiné, d'orthophonistes, d'ergothérapeute dans le secteur rend le travail plus difficile.
Le diplôme d’état IDE est de niveau 2 et celui d’éducateur spécialisé est de 3.
Le diplôme d’éducateur spécialisé peut s’acquérir en vae et pas celui du diplôme d’État d'infirmier.
Les responsabilités des infirmiers sont majeurs et il y a des difficultés de recrutement. Il faut revaloriser les salaires des para médicaux .
Voir la grille 1 du document, le point est actuellement de 3 euros 80.
http://cfecgc-santesocial.fr/contenu/uploads/grilles_salaires_CC66.pdf