INFOS ET ACTUALITES

Heu ? Heureux les infirmiers...

par .

Selon une étude Page Personnel, 72 % des infirmiers diplômés d'État se déclarent satisfaits de leur situation professionnelle. Un chiffre toutefois à nuancer selon la tranche d'âge des répondants...

72 % des infirmiers diplômés d'État se déclarent satisfaits de leur situation professionnelle.

72 % des infirmiers déclarent être satisfaits du poste qu'ils occupent actuellement selon une étude menée par Page Personnel1. Chez les infirmiers libéraux, le chiffre atteint 84 %, 77 % en santé au travail, 67 % en EHPAD et 66 % en hôpital/clinique. En revanche, chez les 18-24 ans, seuls 53 % disent être satisfaits de leur situation professionnelle ; un taux élevé qui peut sans doute s'expliquer par la précarité des emplois des jeunes diplômés.

L'enquête de Page Personnel s'intéresse également aux attentes des infirmiers. Ainsi, parmi les axes d'amélioration figurent la rémunération, citée par 77 % des répondants, une meilleure reconnaissance du travail accompli pour 55 % des infirmiers (et 73 % d'infirmiers libéraux), et l'accès à davantage de formations pour 51 % des personnes interrogées.

reconnaissance du travail des infirmiers

reconnaissance du travail des infirmiers

Les infirmiers trop peu reconnus

Bien que 94 % des infirmiers diplômés d'État jugent que la reconnaissance au travail est importante dans leur vie professionnelle, seuls 53 % d'entre eux se sentent reconnus par leur établissement. Là encore, des disparités existent en fonction du lieu d'exercice : en EHPAD, le taux de satisfaction s'élève à 68 % contre seulement 39 % pour l'exercice en hôpital ou en clinique.

Bref, l'enquête reflète plutôt bien le climat qui règne dans la profession. Les infirmiers sont globalement fiers d'exercer, mais les conditions de travail de plus en plus délétères entachent de plus en plus leur quotidien. Cela n'est sans doute pas prêt de s'améliorer lorsque l'on sait que 22.000 postes risquent d'être supprimés d'ici à 2017 dans les hôpitaux – essentiellement des non-remplacements de départs à la retraite. Une information qui n'a d'ailleurs pas manqué de faire réagir la communauté sur les réseaux sociaux et notamment sur notre page Facebook mais quid des actions concrètes ?

Note

  1. Étude réalisée par Page Personnel auprès de 747 infirmiers diplômés d'État.
Creative Commons License

Aurélie TRENTESSE  Journaliste Infirmiers.com aurelie.trentesse@infirmiers.com  @ATrentesse

Publicité

Commentaires (1)

Utilisateur supprimé

Avatar de l'utilisateur

16 commentaires

#1

tout va bien dans le meilleur des mondes

oui, bien entendu, à l'hosto y a trop d'infirmière évidemment !!
et pas beaucoup de patients, ni de soins à effectuer non plus

bah, y a qu'à mettre des robots à la place,
au moins, pas de maladie, de grossesse, de fatigue, d'usure pro
2 boulons remplacés et hop, c'est reparti

trop cool non? https://www.infirmiers.com/forum/images/smilies/icon_twisted.gif