INFOS ET ACTUALITES

IADE : vers un début d’accord ?

La grève des IADE (infirmiers anesthésistes) se poursuit, mais il est toujours aussi difficile de se faire une idée précise de son ampleur : le ministère annonce environ 20 % de grévistes, soit un peu mieux que lundi (15 %), les syndicats parlent de 80 % dans de nombreux établissements. L’AFP note que des difficultés à assurer le service minimum ont été constatées dans certains hôpitaux parisiens.

Une centaine d’IADE se sont rassemblés devant le ministère ce mercredi 6 octobre. Ils venaient soutenir la délégation des huit organisations syndicales représentatives du personnel de la fonction publique hospitalière (FO, UNSA, CFTC, CFE-CGC, SNCH, CGT, CFDT et SUD), conviées de longue date à la troisième réunion du comité de suivi du protocole du 2 février 2010. Le SNIA (Syndicat national des infirmiers anesthésistes) n’était pas invité puisque jusqu’à présent, il n’est pas considéré comme « représentatif ». A l’ordre du jour : la prime pour les IADE, soit un seul des sujets de litige. La...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (1)

Biezh

Avatar de l'utilisateur

3 commentaires

#1

Une honte !

Les Syndicats FO, UNSA, CFDT, CGC, SNCH n'ont jamais porté la voix des IADE et se félicient d'une NBI dont les IADE ne veulent pas.

Les IADE refusent que ces organisations syndicales qui n'ont JAMAIS soutenu la gréve qui dure depuis 7 mois osent se permettre de signer un tel torchon.

Et FO qui se félicite de parler d'une voie unie !!!!!! Mais les revendications des IADE n'ont pas été portées au ministére ce mercredi.

La preuve que ce n'est pas ce que les IADE veulent : ils sont toujours en gréve. Et encore une fois, aucun des syndicats cités ne soutient cette gréve.