INFOS ET ACTUALITES

"Une infection évitée, c'est un antibiotique préservé !"

À l’occasion de la semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques, du 13 au 18 novembre, et de la Journée européenne du 18 novembre 2018, Santé publique France publie, en collaboration avec ses partenaires*, sa synthèse annuelle - 3e édition - sur la consommation d’antibiotiques en France dans les domaines de la santé humaine et de la santé animale, et pour la première fois du rôle potentiellement joué par l’environnement dans l’apparition et la dissémination des résistances bactériennes chez l’homme et l’animal.

antibiotiques, résistance

Selon les experts du domaine, l’antibiorésistance pourrait devenir l’une des principales causes de mortalité dans le monde.

En effet, les antibiotiques sont utilisés dans le monde entier pour traiter et prévenir les infections en santé humaine, animale et se retrouvent dans l’environnement. En 2017, 759 tonnes d’antibiotiques destinés à la santé humaine et 499 tonnes d’antibiotiques destinés à la santé animale ont été vendues en France. Ce rapport entre consommations en santé humaine et animale est très variable d’un pays européen à l’autre. En France, il s’est inversé aux cours des dernières années. En santé animale, 95 % des antibiotiques sont administrés à des animaux destinés à la consommation humaine et 5 % à des animaux de compagnie. En santé humaine, 93 % des antibiotiques sont utilisés en médecine de ville et 7 % en établissements de santé.

Selon le Pr Laurence Monnoyer-Smith, Commissaire générale au développement durable, ministère de la Transition écologique et solidaire, l’antibiorésistance pourrait devenir l’une des principales causes de mortalité dans le monde.

Le document de synthèse - télécharger le document de l'InVs - proposé rapporte les résultats obtenus par les plans d’actions successifs conduits par la France en santé humaine et animale. En 2017, ces résultats sont encourageants, mais il reste encore des pistes d’amélioration notables en santé humaine surtout.

Pour Santé Publique France, la réussite passera par la mobilisation de tous les professionnels et usagers de tous les domaines de la santé (humaine et animale), de tous les secteurs de soins (ville, secteur médico-social et établissements de santé) et la sensibilisation du grand public.

campagne antibiotiques 2018

L’antibiorésistance pourrait devenir l’une des principales causes de mortalité dans le monde.

*Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé, Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, l’Assurance maladie et l’équipe INSERM Univ. Limoges, CHU Limoges, RESINFIT, U1092.

Rédaction Infirmiers.com

Publicité

Commentaires (0)