INFOS ET ACTUALITES

Infirmier au Paléo Festival !

Cet article fait partie du dossier :

Secourisme

    Précédent Suivant

A quelques kilomètres de la frontière française, en Suisse, l’un des plus grands festivals de musique d’Europe, le Paléo Festival de Nyon, s'est déroulé du 19 au 24 juillet dernier. Une manifestation de grande ampleur où 40 infirmiers étaient présents pour assurer la sécurité sanitaire.

paléo festival suisse

40 infirmiers ont assuré la sécurité sanitaire lors de Paléo Festival de Nyon.

Dans la grande liste des festivals de musique organisés chaque été, les amateurs ne pourront ignorer l’existence du Paléo Festival de Nyon, en Suisse. Situé à deux pas du lac Léman, il compte parmi les plus importants festivals d’Europe, largement reconnu pour la qualité de son organisation, pour sa programmation des plus éclectiques et pour ses innovations écologiques.

Une semaine durant, plus de 190 spectacles, répartis sur 6 scènes, font la joie des festivaliers, autant dire qu’il y en a pour tous les goûts ! Mais qu’on ne s’y détrompe, derrière l’ambiance estivale et festive d’une telle manifestation, se cache une organisation titanesque et bien rodée, made in Suisse, et cela fait 36 ans que ça dure ! Pour cela, 4400 bénévoles sont présents sur le site, donnant chacun un peu de leur temps libre, dans un rythme qui n'est pas de tout repos...

Une sécurité sanitaire sans faille !

Du côté de la sécurité du festival, l’une des particularités résulte dans la composition des équipes de secours, présentes en grand nombre sur le site. Ils sont presque une centaine d’infirmiers, médecins, ambulanciers, brancardiers et téléphonistes, recrutés bénévolement, et répartis sur deux infirmeries. Il n’y a donc aucune association de secourisme présente. Les soignants sont Suisses, Français ou Québécois, infirmiers en soins généraux, aux urgences, en soins intensifs, en psychiatrie, en pédiatrie ou en anesthésie, ce qui rend le travail et les échanges particulièrement enrichissants. Une ambulance est par ailleurs présente sur le site 24h/24.

paleo festival secoursMarc Maiandi, 36ans, infirmier anesthésiste à l’Hôpital de Morges (CH), participait cette année à son 13ème Paléo. Il est depuis cette année coresponsable de l’ensemble du dispositif sanitaire. Il nous explique les moyens mis en place pour anticiper chaque soir, la venue de 43000 personnes entre festivaliers et bénévoles.

« Pour anticiper les risques, nous nous inspirons tout d’abord des statistiques de l’année passée. Nous savons par exemple que nous verrons environ 10% de cette population pour l’ensemble du festival. Ensuite cela dépend beaucoup de la programmation de la soirée. Plus de 100 festivaliers ont été évacués pour des petits malaises lors du concert de Stromae sous le chapiteau, soit plus que la totalité des festivaliers évacués au devant de la grande scène sur l’intégralité de la semaine. La volonté du Paléo est de rendre notre infirmerie accessible à tous. Il y a aussi des collaborateurs présents avant et après le festival. Les soins y sont d’ailleurs proposés gratuitement. Nous disposons de deux infirmeries très visibles, réparties sur deux lieux stratégiques : une sur le terrain où se déroulent les concerts et où se trouve notamment un box de réanimation. L’autre infirmerie est située proche du camping et de ses 4000 campeurs présents en permanence. Elle draine une population différente et est donc plus axée sur le suivi des cas chroniques, sociaux ou psychiatriques. »

paleo festival infirmierLe travail y est complet et varié, allant de la bobologie la plus courante (plaies, maux de tête, mal de gorge) à quelques rares réanimations, en passant évidemment par les cas plus fréquents d’éthylisme aigu ou autres drogues. On note pourtant des évolutions depuis ces dernières années dans les cas rencontrés comme le souligne Marc Maiandi : « Il y a évidemment de plus en plus de monde, car le terrain ne cesse de s’agrandir. Pourtant les cas graves sont de moins en moins nombreux. Il y a dix ans encore, ont rencontrait fréquemment des intoxication liées à l’héroïne. Aujourd’hui, on retrouve plus d’intoxications à la cocaïne, au LSD ou aux ecstasys, entraînant des états d’agitations psychiques, voir des décompensations sévères. L’autre problème de plus en plus sérieux est celui des états d’alcoolisation massive chez des tous jeunes de 13-14ans. Cela nous pousse à une réelle réflexion éthique sur le sujet. »

Un faux air de Woodstock !

Mais l’édition 2011 aura surtout été marquée par la météo particulièrement automnale. Des pluies quotidiennes, parfois diluviennes, et un froid persistant qui n’auront finalement pas empêché les 230 000 festivaliers de piétiner « littéralement » le sol, transformant ainsi le terrain en une gigantesque mare de boue. Paléo 2011 avait donc cette année, des faux airs de Woodstock !

Et entre glissades et gros refroidissements, la grande originalité de cette année, aura pourtant été les plaies au niveau des tibias, dues au cisaillement des bottes ! « C’était une année particulièrement calme, souligne Marc, nous avons vu seulement 2004 patients, soit environ 500 de moins que l’année dernière, et aucun cas grave. La météo de ce festival n'y est sans doute pas pour rien, les festivaliers ont sans doute préféré boire du thé chaud plutôt que de l’alcool ! »

Espérons toutefois que l’année prochaine le soleil sera de la partie pour les festivaliers de la plaine de l’Asse. Il y a encore des stocks de crème solaire à écouler !

paleo festival affiche

Creative Commons License

jeremie.thirion@gmail.com

Retour au sommaire du dossier Secourisme

Commentaires (0)