INFOS ET ACTUALITES

Infirmier(e) par passion, oui, mais ?

Elles et ils vivent leur métier à 97 % comme une passion… L'étude d’opinion réalisée par la Générale de Santé chez les infirmier(e)s sur la perception qu’ils ont de leur profession met également en évidence l’appréhension face à leur avenir.

infirmier mains hommes papierenquete infirmiere

Enquête sur les infirmières dans le milieu hospitalier

L’enquête réalisée par la Générale de Santé avec la participation de TNS Sofres portait sur la perception que les infirmier(e)s1 ont de leur profession. Un échantillon national de 401 infirmier(e)s hospitalier(e)s, appartenant aux secteurs privés et publics, a répondu par internet à un questionnaire mis à disposition de fin mars à fin avril 2013 ; un questionnaire développé par un échantillon représentatif de 8 infirmier(e)s expérimenté(e)s afin d’être au plus proche des préoccupations des professionnels.

Le principal enseignement - et c’est une bonne nouvelle - est que 97 % des infirmier(e)s hospitalier(e)s considèrent leur travail « passionnant », voire « épanouissant ».

Cependant, des aspects de la profession ternissent cette image idéale : un tiers des professionnels sont en effet déçus des possibilités d'évolution et de l'organisation au quotidien ; le sentiment d'une reconnaissance de la profession n'est satisfaisant que pour moins d'un infirmier(e) sur deux alors que les trois quarts considèrent que leur salaire n'est pas à la hauteur de l'activité effectuée. Pour près de 70 % des infirmier(e)s, la motivation première est la volonté d’aider les...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (2)

Pierre d'Aumont

Avatar de l'utilisateur

14 commentaires

#2

Privé ou public?

Une enquête de la générale de santé, groupe privé dédié comme toute autre entreprise commerciale à la génération de profit, se permet de parler des "infirmiers hospitaliers" c'est comme quand les sociétés d'assurance osent parler de contrats de "mutuelle" pour désigner un contrat de complémentaire santé.
Une arnaque! Une de plus.

elvis

Avatar de l'utilisateur

8 commentaires

#1

passion ou depression

il ne s 'agit pas d' un attachement tres fort au métier dont il est question.., les cadres font tout pour nous dégouter ..c 'est juste que nous traitons, travaillons, échangeons avec des Personnes , et non des machines ..mais la hierarchie,le ministere,l' état, eux nous considerent comme des entités négligeables. Qui a vu madame le ministre venir prendre la temperature, si je puis dire, du moral des Equipes soignantes ?...