INFOS ET ACTUALITES

Inondations à Biot : trois morts dans un Ehpad

Cet article fait partie du dossier:

Médecin

    Précédent Suivant

Les inondations dans les Alpes-Maritimes samedi soir 3 octobre 2015 ont fait, selon un dernier bilan, 21 morts dont trois dans un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) du groupe Orpea à Biot.

rue pluie inondations

Une brutalité climatique soudaine qui a surpris la population, faisant morts et dégâts très importants.

Les Alpes­-Maritimes ont connu samedi en fin de journée et en début de nuit des chutes de pluie "d'une ampleur exceptionnelle dans certains secteurs à l'Ouest du département", qui ont atteint jusqu'à 180 millimètres en trois heures, a rapporté la préfecture du département dans des points diffusés dimanche. Parmi les villes touchées, elle a cité Biot, Antibes­-Juan­-les­-Pins, Cannes ou encore Mandelieu-­La Napoule. 

Selon le dernier bilan de la préfecture ces intempéries ont fait 21 victimes. Trois résidents sur les 48 que compte l'Ehpad Le Clos Saint­Grégoire, à Biot, sont décédés, a confirmé lundi à l'APM le groupe Orpea, auquel l'établissement appartient. Dans un communiqué, Le Clos Saint-­Grégoire explique que suite aux intempéries exceptionnelles survenues ce samedi, le rez­-de­-chaussée de notre établissement a été totalement inondé dans la soirée. D'après les informations disponibles, une vague de près de 1,20 mètre de haut a déferlé sur la résidence et a violemment pénétré par diverses ouvertures. Malgré le dévouement de notre équipe et l'intervention des services de secours qui, ensemble, ont immédiatement fait tout leur possible pour mettre en sécurité tous les résidents, nous déplorons hélas le décès de trois d'entre eux, témoigne-­t-­il.

Le groupe Orpea a indiqué lundi à l'APM que "les trois résidents malheureusement décédés étaient hébergés au rez­-de-­chaussée" et que "17 autres résidents ont pu être mis en sécurité au 1er étage". Indiquant que les "premières pensées ont été pour leur famille", l'Ehpad souligne que l'"équipe est également choquée par ce drame" et qu'"une cellule de soutien psychologique va bien évidemment être...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)