INFOS ET ACTUALITES

Intoxications mortelles dans un Ehpad : une enquête est en cours

Cinq personnes sont décédées après le dîner, dimanche 31 mars, dans un Ehpad privé à Lherm, près de Toulouse, après une probable intoxication alimentaire. La ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn se rend sur place ce mardi, alors que des familles de victimes ont annoncé leur intention de porter plainte. 

intoxicatioin dans un Ehpad

Cinq décès suspects dans un Ehpad privé, Agnès Buzyn se rend sur place.

Mise à jour, le 5 avril 2019 : Les autopsies des cinq personnes décédées de l'Ehpad de Lherm sont terminées. L'enquête a conclu à une toxi-infection alimentaire, c'est à dire un décès provoqué par l'ingestion d'aliments contaminés par une bactérie dont on ne connaît pas encore le type. L'acte volontaire, pour l'heure, est exclu.

Le drame s'est produit dimanche soir dans un établissement situé près de Toulouse, après le dîner. Cinq résidents de l'Ehpad privé La Chêneraie à Lherm, quatre femmes âgées de 72 à 95 ans et un homme de 93 ans, sont morts victimes d'une probable intoxication alimentaire après avoir pris leur repas, selon une source proche de l'enquête et le parquet. Lundi 1er avril, en fin d'après-midi, 19 personnes restaient sous surveillance médicale dont 16 en urgence relative sans que le pronostic vital de l'une d'elle ne soit engagé, a précisé dans un communiqué le procureur de Toulouse Dominique Alzeari. Le parquet a immédiatement ouvert une enquête des chefs d'homicides involontaires et blessures involontaires a-t-il ajouté. Mais les recherches s'annoncent longues, la gravité de cet événement appelant des mesures d'investigations complexes dont les résultats ne peuvent être objectivés à bref délai, a-t-il prévenu. Les investigations doivent notamment déterminer si les repas étaient préparés en interne ou apportés de l'extérieur. La ministre des Solidarité et de la Santé Agnès Buzyn se rendra ce mardi à Lherm, pour comprendre les circonstances de ce drame, a-t-elle commenté sur Twitter.

Les familles, très en colère, vont porter plainte   L'établissement, qui fait partie du Groupe Oméga, repris par le groupe Korian le 18 février dernier, produit les repas sur place avec ses propres équipes de cuisine, a assuré Korian, numéro un européen des maisons de retraite, dans un communiqué. Mais face à la presse, le directeur général de Korian France Seniors, Charles-Antoine Pinel, a refusé de répondre aux question des journalistes sur les circonstances du drame. De...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)