INFOS ET ACTUALITES

Journée mondiale sans tabac : "le tabac, mortel sous toutes ses formes"

Cet article fait partie du dossier:

Tabacologie

    Précédent Suivant

actualité santéPour son édition 2006, la Journée mondiale sans tabac du 31 mai est centrée autour du slogan "le tabac, mortel sous toutes ses formes".

Car outre la cigarette, mode de consommation du tabac le plus répandu, les cigares et cigarillos, la pipe, le narguilé ou la chicha, le tabac sans fumée (à chiquer ou à priser), les bidis (tabac roulé dans une feuille de végétal) ou encore les kreteks (cigarettes parfumées au clou de girofle) "sont tous mortels", rappelle l'Organisation mondiale de la santé (OMS) dans un communiqué. Le tabac peut aussi se cacher sous différents "types, noms et arômes", mais ce n'est pas parce qu'une cigarette est dite "légère, à faible teneur en goudrons, plein arôme, aromatisée aux fruits, aromatisée au chocolat, naturelle, sans additifs, [..."> organique, à risque potentiellement réduit, [..."> à nocivité réduite..." qu'elle est moins mortelle, prévient également l'OMS.

Relayant ce message en France, l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes, qui propose notamment une aide au sevrage tabagique dans le cadre du dispositif Tabac Info Service au 0825 309 310 ou sur www.tabac-info-service.fr) souligne également, dans un communiqué commun avec le ministère de la Santé, que "si la dangerosité de la cigarette est communément admise, certains autres produits du tabac semblent jouir à tort d'une image de moindre dangerosité", alors qu'"il n'existe pas de produits du tabac inoffensifs pour la santé".

En France, le tabac est responsable chaque année de 66.000 décès -ce qui en fait la première cause de mortalité évitable-. Il tue un fumeur régulier sur deux, mais aussi 3.000 à 5.000 non fumeurs. Selon les données recueillies en 2005, 29,9% des Français se disent fumeurs, dont 33,3% des hommes et 26,6% des femmes.

A l'occasion de la Journée mondiale sans tabac, le ministre de la Santé, Xavier Bertrand, a par ailleurs lancé mardi un site Internet pour la consultation publique sur l'interdiction de fumer dans les lieux publics. La rubrique intitulée "Fumer dans les lieux publics : pour ou contre ?" (www.forum.gouv.fr) devrait rester ouverte jusqu'à la fin de l'été./mr

Retour au sommaire du dossier Tabacologie

Publicité

Commentaires (0)