EN BREF

L'extension vaccinale Covid-19 aux infirmiers encadrée par décret

Cet article fait partie du dossier :

Epidémiologie

    Précédent Suivant

L'extension de la pescription du vaccin anti Covid-19 aux infirmiers avait été annoncée par Olivier Véran jeudi dernier, lors de sa conférence de presse hebdomadaire. Les mots se sont accompagnés sans tarder du cadre légilsatif nécessaire, puisque le décret dédié est paru au Journal Officiel du 27 mars pour une entrée en vigueur immédiate. Il y est mentionné que l'avancée relève des moyens mis en place pour faciliter le déploiement de la campagne de vaccination contre la covid-19, et qu'elle nécessite de fixer la liste des professionnels de santé, étudiants en santé et autres professionnels pouvant intervenir pour prescrire et/ou injecter les vaccins et les modalités selon lesquelles ils peuvent réaliser ces actes. Concrètement, les infirmiers sont donc désormais autorisés à prescrire les vaccins [anti Covid] à toute personne, à l'exception des femmes enceintes, des personnes présentant un trouble de l'hémostase et des personnes ayant des antécédents de réaction anaphylactique à un des composants de ces vaccins ou ayant présenté une réaction anaphylactique lors de la première injection et à administrer les vaccins [anti Covid] à toute personne, à l'exception des personnes ayant des antécédents de réaction anaphylactique à un des composants de ces vaccins ou ayant présenté une réaction anaphylactique lors de la première injection. Les infirmiers sont par ailleurs sollicités pour leur présence auprès d'étudiants en santé amenés à réaliser la vaccination (ceux en soins infirmiers ayant validé leur première année de formation, ceux en deuxième et troisième années d'odontologie et ceux en médecine à partir de leur deuxième année de formation) sous réserve qu'ils aient suivi une formation ad hoc.

Accéder au décret complet

Retour au sommaire du dossier Epidémiologie

Publicité

Commentaires (0)