INFOS ET ACTUALITES

L'Ordre infirmier plaide pour une spécialisation des infirmiers en psychiatrie

    Suivant

L'Ordre infirmier plaide pour une spécialisation des infirmiers en santé mentale et en psychiatrie, a indiqué mardi Dominique Le Boeuf, présidente de l'instance, lors d'une conférence de presse.

Lors de cette conférence de presse, la présidente de l'Ordre a justifié le maintien du niveau de la cotisation à 75 euros pour 2010-11 et a fait le point sur le déroulement des procédures d'inscription.

Elle a également présenté la position votée mardi sur la refonte de l'exercice infirmier en psychiatrie.

Dans cette position, l'Ordre plaide en faveur d'une spécialisation des infirmiers en santé mentale et psychiatrie, comme cela existe pour la puériculture, l'anesthésie ou l'activité en bloc opératoire. Ce cursus de spécialisation pourrait se poursuivre, à partir du socle commun des compétences infirmières (licence), lors de deux années de spécialisation en master 1 (spécialisation clinique) et en master 2 (pratiques avancées).

Il faudra réfléchir à "une référence nationale indicative du nombre d'infirmiers spécialisés recommandés par secteur de psychiatrie et territoire de santé pour garantir le niveau d'expertise requis au sein des équipes soignantes".

Cette reconnaissance de la spécialisation implique de "parvenir à une reconnaissance des infirmiers de secteur psychiatrique (ISP) équivalente à celle des infirmiers diplômés d'Etat (IDE)".

Il faudra aussi valoriser les "missions d'orientation, de première évaluation et de référent-coordonnateur de l'infirmier en psychiatrie et en santé mentale" dans le cadre d'une recommandation de la Haute autorité de santé (HAS) pour la pratique clinique portant sur la "consultation infirmière".

Cela implique également d'élaborer un nouveau référentiel de compétences et de formation de l'infirmier spécialisé en psychiatrie "bénéficiant des expériences de pratiques avancées selon un cadre réglementaire adapté".

Il faudra en outre faire émerger une "dynamique de recherche en sciences infirmières incluant la problématique des soins en psychiatrie pour relever l'ensemble des défis mis en évidence par les experts, les rapports officiels et les recommandations de bonnes pratiques". Enfin, l'Ordre propose d'inscrire la psychiatrie et la santé mentale comme l'un des programmes prioritaires du prochain programme hospitalier de recherche en soins infirmiers (PHRSI).

L'Ordre précise qu'il souhaite travailler "sans plus attendre avec les pouvoirs publics et les autres organisations professionnelles compétentes pour faire reconnaître et promouvoir de manière effective l'expertise clinique et professionnelle des infirmiers en santé mentale et en psychiatrie".

Dominique Le Boeuf a indiqué que les prochains sujets professionnels qui seraient abordés concerneraient notamment les infirmiers exerçant en établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), les infirmiers de santé au travail et les pratiques avancées.

Par ailleurs, le code de déontologie des infirmiers a été validé en février et a été ensuite adressé au ministère, a-t-elle indiqué.

Elle a signalé que le premier bulletin du Conseil de l'Ordre de quatre pages venait d'être diffusé aux infirmiers inscrits au tableau et aux conseils départementaux.

Dominique Le Boeuf a par ailleurs affirmé que quatre ordres (infirmiers, sages-femmes, pédicures-podologues et chirurgiens-dentistes) avaient déposé un recours gracieux contre l'arrêté sur la coopération des professionnels de santé. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) a annoncé la semaine passée qu'elle avait déposé un recours en Conseil d'Etat contre ce texte, rappelle-t-on.

Retour au sommaire du dossier Psychiatrie

Publicité

Commentaires (13)

#So#

Avatar de l'utilisateur

59 commentaires

#13

C'est modifié !

Bonjour,

Suite à vos remarques, nous avons donc changé le visuel de cet article.
Merci pour vos réactions.

#So#

Utilisateur supprimé

Avatar de l'utilisateur

43 commentaires

#12

seront, seulement?

il faut avoir un cerveau de la taille d'un petit pois pour illustrer cet article avec cette image mais aussi et surtout pour le maintenir en ligne en l état. ...et je vous assure que jai fait d enormes efforts pour rester ds les limites de la bienséance... edouard.

#So#

Avatar de l'utilisateur

59 commentaires

#11

Visuel

Merci pour vos réactions et commentaires. Ils seront pris en compte pour les prochaines publications et nous veillerons à ne plus utiliser cette photo pour ce type d'article.
Merci
#So#

titebiscote

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#10

les idées de l'ordre en isolement

L'ordre aurait-il besoin d'etre remis en place? est-il un obsessionnel des spécialités? ou est-il en phase maniaque avec un besoin de tout régenter? c'est hallucinant!!! Depuis 1 an presque à quoi il sert? pour moi à rien. Si ce n'est nous faire devenir fou avec tout ces changements qui ne servent à rien car en effet la psy n'a pas attendu la formation d'un ordre pour l'analyse des pratiques, ayant bénéficiée de la formation tuteur/tutoré les pratiques sont analysées en permanence!!!
nous ne sommes pas dupes à l'ordre et en psy savons lire entre les lignes.

.cedr1c.

Avatar de l'utilisateur

207 commentaires

#9

durée de vie d'un ISP

Barney, les ISP restent plus longtemps dans la profession infirmière que les inf "somaticiens", reste à savoir pourquoi (difficile de sortir de nos murs?)

Pour la p^hoto, il me semble qu'elle est générale à tout dossier du site traitant de la psychiatrie, mais elle me met aussi mal à l'aise en tant que soignant.

pimarkel

Avatar de l'utilisateur

5 commentaires

#8

oui, oui, oui oui....NON en fait...

La photo c'est toujours la même pour la psy....m'en fout total, même si les commentaires de mes prédécesseur sont éclairés.
Il existe une pénurie IDE, donc pénurie d'IDE spécialisées, et ils veulent créer une nouvelle spécialisation.
Personnellement je sais que mes cours ne m'ont pas préparé à être un bon infirmier en psy et c'est pour ça que souvent ils envoient (c'est se qu'on m'a dis en stage vrai ?faux?) les nouveaux infirmiers à des stages pour mieux appréhender les patients de psy., alors faire un spécialisation pourquoi? uniformiser les pratiques? parce que c'est l'actualité du moment?

ridfa69

Avatar de l'utilisateur

114 commentaires

#7

cedr1c

message a cedr1c tu es un wikipedia portable de la profession bravo

barney

Avatar de l'utilisateur

127 commentaires

#6

Pour la petite histoire...

La camisole n'existe plus depuis belle lurette, même en USIP (je ne sais pas en ce qui concerne les UMD). Mais évidement, un peu de stigmatisation assaisonné d'un brin de discrimination paraît plus que logique et de bon ton sur ce forum.

barney

Avatar de l'utilisateur

127 commentaires

#5

ISP comme DE ?

Je cite [i]"Cette reconnaissance de la spécialisation implique de "parvenir à une reconnaissance des infirmiers de secteur psychiatrique (ISP) équivalente à celle des infirmiers diplômés d'Etat (IDE)".[/i]

Et la marmotte met le chocolat dans le papier d'alu... Alors là je me marre. Si on ne nous prends pas encore une fois pour des lapins de 6 semaines, qu'est-ce donc ?

A toutes fins utiles, il reste très peu d'ISP en psy depuis la refonte du DE de 1992. La "durée de vie" d'une infirmière étant d'environ 10 ans, les ISP on presque toutes disparues depuis belle lurette.

Miroir aux alouettes.

Nicolas77

Avatar de l'utilisateur

14 commentaires

#4

CHOIX DE LA PHOTO D'ILLUSTRATION

Hallucinant si je puis me permettre... le choix de cette photo est vraiment du plus mauvais goût... D'une part parce que cela assimile la psychiatrie à la violence et stigmatise les personnes atteintes de maladie mentale. Cela prouve qu'il y a encore du chemin à faire pour déstigmatiser la maladie mentale. Franchement c'est dommage pour un site internet qui occupe une telle place dans l'univers professionnel. Sinon bien SUR ! Une spécialisation est nécessaire. Plus que jamais.

guenfouda

Avatar de l'utilisateur

62 commentaires

#3

ENCORE BRAVO !

pour le choix de la photo.....je ne travaille pas en psychiatrie, mais je suis absolument sûr que l'on ne n'emploie plus depuis des années la camisole de force dans les services de soins de psychiatrie générale....Il y a des traitements....oui..... C'est fou comme vous connaissez cette profession ! Et l'ordre qui va nous sauver! AMEN.....

armanoide

Avatar de l'utilisateur

7 commentaires

#2

la psychiatrie n'a pas besoin d'ordre

la séduction ne fonctionnera pas. nous ne sommes pas dupes

.cedr1c.

Avatar de l'utilisateur

207 commentaires

#1

arrêtez de nous prendre pour des c...

Difficile de ne pas faire l'amalgame entre l'ordre et la FNI, comme dans la conclusion de ce texte.
Déclarer vouloir d'une spécialisation aujourd'hui quand les mêmes personnes (du FNI, entre autres) ont porté plainte en 95 contre ces ISP pour protéger leur business libéral, c'est un peu se foutre de nous, non?
Les infirmiers en psychiatrie n'ont pas besoin d'un ordre pour réfléchir sur leur pratique, le travail sur le référentiel de l'infirmier en psychiatrie a été débuté bien avant que l'ordre s'en gargarise (début avec l'élaboration du processus tutoral).