INFOS ET ACTUALITES

L'Ordre infirmier reproche à Roselyne Bachelot d'avoir plaidé pour une cotisation plus faible au lieu de le soutenir

Cet article fait partie du dossier :

ONI

    Précédent Suivant

L'Ordre national infirmier aurait jugé plus "naturel" que la ministre de la santé soutienne l'institution plutôt qu'elle réaffirme sa préférence pour une cotisation plus faible, explique-t-il dans un communiqué publié mercredi.

Roselyne Bachelot a indiqué qu'elle n'avait pas à intervenir dans le débat sur l'Ordre infirmier, tout en rappelant sa préférence pour une cotisation moins élevée, dans un entretien accordé mercredi 16 décembre à l'APM.

Dans un communiqué publié mercredi, l'instance ordinale précise qu'elle "tient à rétablir la vérité des faits" à la suite des appels à la grève lancés par les syndicats et à la prise de parole de la ministre de la santé.

Elle estime d'abord que les "efforts de désinformation déployés" par les syndicats "portent un discrédit" sur l'Ordre. Elle précise que, pour ceux et celles qui ne l'auraient pas reçu, le dossier d'inscription est téléchargeable sur son site.

L'Ordre déplore en outre que la ministre de la santé ait rappelé sa préférence pour une cotisation moins importante, "en contradiction avec l'affirmation de sa neutralité".

Il rappelle que la loi du 21 décembre 2006 lui a "confié des missions étendues" et que la loi portant réforme de l'hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires (HPST) "les élargit". Il explique qu'il ne "saurait remplir l'ensemble des missions qui lui sont confiées avec des ressources qui n'atteindraient pas le quart de celles de l'Ordre le moins doté".

L'Ordre fait remarquer également que l'organisation en trois niveaux (national, régional et départemental) est "indispensable pour assumer son rôle auprès d'une population professionnelle aussi nombreuse", avec près de 500.000 infirmières et infirmiers en exercice.

"L'Etat ne devrait-il pas naturellement soutenir l'institution chargée par la loi de contribuer à la santé publique, à l'éthique professionnelle et à la promotion de la profession infirmière?", s'interroge l'instance dans son communiqué.

Retour au sommaire du dossier ONI

Publicité

Commentaires (6)

dalex1999

Avatar de l'utilisateur

31 commentaires

#6

Mais pourquoi existe-t-il encore?

Pourquoi et comment cet "ordre" est-il encore debout? Personne, ou plutot l'écrasante majorité des IDE n'en veut pas (et les pro-ONI ne peuvent qu'acquiesser), TOUS les syndicats (des plus durs aux plus modérés) s'y opposent, maintenant la Ministre devient critique... Madame LEBOEUF: de votre tour d'ivoire, ne voyez vous pas qu'il ne vous rete plus qu'une chose a faire? ---> DEMISSION ET DISSOLUTION DE CET ORDRE!

MUTIN2MATAF

Avatar de l'utilisateur

5 commentaires

#5

LA CLASSE

TOUJOURS PLUS LOIN TOUJOURS PLUS HAUT TOUJOURS PLUS FORT.....NOUS N AVONS PAS FINIS DE RIRE AVEC CES CLOWNS

aqrv

Avatar de l'utilisateur

94 commentaires

#4

C'est un desastre

L'ordre est un desastre. Ilfaut avoir le courage de le reconnaitre. J'y etais favorable...mais je pensais etre represente par des infirmiers responsables, humains,raisonne...au lieu de ca une bande d'agites haineux et incompetents. Pour que l'ordre vive Madame Leboeuf ou son bureau doivent demissionner

ecureuils21

Avatar de l'utilisateur

93 commentaires

#3

INCOMPETENCE

Nos conseillers sont incompetents: incompetents d'avoir imposes une cotisation trop lourdes, incompetent d'instrumentaliser une theorie du complot nauseuse, depourvus de sens politique, depourvus de diplomatie, depourvu de qualite de representativite....la seule arme sera les societes de recouvrement et la contrainte. Etes vous satisfaits conseillers ? l'idee de demissionner vous effleure t'elle? Vous remetez vous en question ? Mais quel genre d'infirmiers etes vous reellement ?

guenfouda

Avatar de l'utilisateur

62 commentaires

#2

Apres les syndicats

la gauche , l'ump, que va choisir l'ordre comme cible pour se victimiser.....Il serait temps que le bureau demissionne ou sa presidente au lieu d'alimenter une impression de complot syndicalo-gaucho-umpiste-etato....bientot l'ordre va nous parler du complot judeo-maconnique et islamo-homosexuel...la coupe est pleine....Madame leboeuf prennez vos responsabilites. Vous çetes responsable du chaos vous devez en tirez les consequences. J'ai cotise et j'aimerais bque bles responsables de la com de l'ordre desastreuse demissionne. Pour diriger l'ordre il faut du sens polittique, de la retenue.

mimicra

Avatar de l'utilisateur

98 commentaires

#1

Risible contradiction dans le communiqué

[quote]L'Ordre national infirmier aurait jugé plus "naturel" que la ministre de la santé soutienne l'institution [/quote]

[quote]L'Etat ne devrait-il pas naturellement soutenir l'institution chargée par la loi de contribuer à la santé publique, à l'éthique professionnelle et à la promotion de la profession infirmière?", s'interroge l'instance dans son communiqué.[/quote]

C'est en pleine contradiction avec le grand désir d'indépendance de l'ovni !!
Si l'ordre doit être soutenu par l'etat, le racketde 75 € est inutile.
Changez donc de chargé de comm, qui ne connait rien à son travail