INFOS ET ACTUALITES

La consultation infirmière Belge à 22,95 euros !

Depuis plusieurs années, on parle en France de la consultation infirmière mais sans en arriver à une reconnaissance financière inscrite dans la nomenclature générale des actes professionnels. En Belgique c'est chose faite, comme nous l'indique le communiqué de l'Association belge des praticiens de l'Art Infirmier (ACN)

Communiqué de presse - Financement de la consultation infirmière : la Belgique fait un pas de géant dans la reconnaissance du rôle infirmier !

Il y a quelques mois, nous vous annoncions que l'ACN était en négociations intensives auprès de l'INAMI afin d'obtenir la reconnaissance et le financement de la consultation infirmière. Avec nos collègues néerlandophones de la NVKVV et de la NNBVV, nous avons finalement obtenu cette avancée importante ! Un Arrêté Royal du 15 décembre 2008 publié depuis peu officialise cette reconnaissance.

Dès ce 01 février 2009, les infirmières à domicile sont donc rétribuées pour la prestation intellectuelle qui consiste à évaluer l'état du patient afin d'identifier ses problèmes infirmiers et de fixer avec lui des objectifs de soins.

Ces problèmes identifiés et les objectifs fixés doivent faire l'objet d'un rapport consigné au dossier infirmier.

Le médecin traitant du patient peut demander à recevoir une copie de ce rapport de consultation.

Un modèle conceptuel particulier d'analyse des besoins en soins infirmiers n'est pas imposé.

D'autres prestations infirmières peuvent être effectuées lors de la visite de consultation.

Le patient ne paie aucun ticket modérateur - remboursement intégral par l'assurance maladie.

La rétribution de cette consultation est de 22,95 €.

Le budget ayant été limité à 4 millions d'euro pour 2009 et ne sachant pas exactement prévoir le nombre de consultations qu'allaient faire les infirmières, une certaine "prudence budgétaire" limite cette consultation. Cette année la consultation peut donc être facturée maximum une fois par patient et aux patients déjà connus de l'infirmière ayant bénéficiés, depuis au moins 28 jours, d'au minimum 2 soins d'hygiène par semaine. Pour les patients bénéficiant de soins d'hygiène dans le cadre de soins palliatifs, le délai de 28 jours n'est pas obligatoire.

Cette limitation peut paraître étrange. Faut-il réaliser l'identification des besoins et la fixation d'objectifs seulement chez les patients ayant des soins d'hygiène 2 fois par semaine depuis au moins 28 jours ? Bien sur que non ! L'infirmière fait déjà cela - parfois sans l'écrire - dès la première prise en charge de tout patient. Mais à partir de cette année, pour les patients palliatifs et ceux pris en charge depuis 28 jours, elle peut pour la première fois se faire rétribuer pour cette prestation intellectuelle.

Un autre point positif, étant donné que les soins d'hygiène sont déjà initiés de manière autonome par l'infirmière, est que contrairement à ce qui se fait dans d'autres pays, ce n'est pas au médecin à déterminer quel patient à besoin de cette consultation infirmière.

D'autres patients bénéficient déjà aujourd'hui de cette prestation, et une réévaluation d'un patient consulté est souvent nécessaire dans un délai plus court qu'un an. Nous en sommes conscients et nos représentants à l'INAMI s'efforceront d'en convaincre les représentants des organismes assureurs.

En attendant, nous sommes également conscients que certains d'entre nous auront besoin de directives plus claires sur la manière d'effectuer une consultation infirmière et d'en faire rapport. Nos représentants à l'INAMI ont longuement travaillé sur ce type de directives, elles vous sont proposées sur le site web de l'INAMI

De notre côté nous essayerons également d'offrir un maximum d'informations et de formations permanentes à ce sujet.

Nous espérons que cette nouvelle en augure encore d'autres encore meilleures pour 2009. C'est en tout cas le minimum que nous vous souhaitons !

Les mandataires ACN à l'INAMI : Sabine Hans, Patricia Beaufays, Claude Mercenier

Miguel Lardennois – infirmier
Président de l'ACN
visitez notre site www.infirmieres.be

Publicité

Commentaires (0)