INFOS ET ACTUALITES

La Fédération nationale des infirmiers prédit un échec de la mesure sur la délivrance des contraceptifs oraux

La Fédération nationale des infirmiers (FNI) a estimé vendredi que la possibilité offerte aux infirmiers de renouveler la prescription de contraceptifs oraux était vouée à l'échec en raison d'un manque de concertation avec les professionnels.

Le Journal officiel a publié mardi un arrêté comportant la liste des contraceptifs oraux dont la prescription peut être renouvelée par des infirmiers ou dont la délivrance peut être renouvelée par des pharmaciens.

"Cette évolution législative et règlementaire n'a donné lieu qu'à une seule réunion à laquelle a été conviée la FNI, lors de la préparation de la loi HPST [portant réforme de l'hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires], réunion à laquelle les infirmières de l'éducation nationale n'étaient pas invitées, alors qu'elles sont les premières concernées par le sujet", a indiqué la FNI dans un communiqué de presse.

La fédération estime que "l'absence de réelle concertation des représentations syndicales des différentes professions de santé et de réflexions conduites dans des groupes purement professionnels, l'absence de prise en compte des avis rendus, notamment celui du Conseil national de l'Ordre des médecins, condamne cette évolution législative à l'échec".

Les infirmiers déplorent le "manque de surveillance clinique et biologique adaptée" et affirment que ce renouvellement de prescription en médecine de ville ne "correspond à aucune demande, pas plus des usagers que des infirmières, en dehors de cadres très spécifiques tels que les établissements scolaires".

La fédération émet un doute sur "l'appropriation par les infirmières libérales de cette autorisation de renouvellement de prescription instaurée en dehors du cadre conventionnel et en l'absence de rémunération prévue".

Le Conseil national de l'Ordre des médecins (Cnom) a également critiqué cette mesure et a invité les médecins prescripteurs de contraceptifs oraux à indiquer sur leur ordonnance, lorsqu'ils l'estimeront nécessaire, la mention "non renouvelable".

Commentaires (3)

barney

Avatar de l'utilisateur

127 commentaires

#3

Hi hi hi

TU me fera toujours rire :)

Ps : J'aime bien ton logo, look petit prof à lunettes... T'es prof, vraiment ? Non parce que, à toujours vouloir nous faire la morale, je t'aurai plutôt vu curé... (je précise que je n'ai rien contre les prêtres, hein !).

jjland83

Avatar de l'utilisateur

262 commentaires

#2

Lunettes de lecture pour nénuphar

Vous n'êtes pas obligé de me tutoyer, merci.
La FNI, qui représente une partie du secteur libéral, reprend ce qu'elle a dit lors de la discussion du projet, rien de neuf. Vous avez peut-être mal lu : "en dehors de cadres très spécifiques tels que les établissements scolaires", et paf, c'est exactement l'intérêt de ce dispositif, répondre à des cas particuliers dans un cadre particulier.

barney

Avatar de l'utilisateur

127 commentaires

#1

Et paf !

Et bien alors, Jjland83, on t'entend plus tout à coup ?...