INFOS ET ACTUALITES

La filière santé appelée à la grève le 14 septembre...

Suite aux réponses jugées très insatisfaisantes données par Marisol Touraine quant à la vague de suicides qui a malheureusement touché les personnels soignants cet été, la Coordination nationale infirmière (CNI) dépose un préavis de grève national pour la journée du 14 septembre 2016. Dans le même temps, lors de ses universités d'été, à Martigues, le syndicat appelle à mener un happening symbolique...

mains union

Toute la filière santé est appelée à se joindre à l'appel à la grève de la CNI, le 14 septembre prochain.

Le contexte est à la fois grave et électrique. De fait, c'est toute la filière de santé qui est appelée à s'inscrire dans le préavis de grève national du 14 septembre prochain et à mener sous l'égide de la Coordination nationale infirmières (CNI) des actions locales : les personnels infirmiers (Directeur des soins, Cadres de santé, IDE, IBODE,  IADE,  PDE), les personnels de rééducation (Cadres de santé,  Pédicures-Podologues, Masseurs-Kinésithérapeutes, Ergothérapeutes, Orthophonistes, Diététiciens, Orthoptistes, Psychomotriciens), les personnels médico-techniques (Cadres de santé, Préparateurs en pharmacie hospitalière, Techniciens de laboratoire, Manipulateurs d’électroradiologie médicale), les aides-soignants et auxiliaires de puériculture, agents des services hospitaliers, psychologues.

Les revendications sont, une fois de plus, légitimes et clairement énoncées :

attribution de fonds permettant aux établissements de soins d’avoir les moyens de garantir une adéquation des effectifs à la charge de travail quotidienne, au remplacement de l’absentéisme ainsi qu’à la gestion des postes aménagés ; la définition de ratios soignants au lit du patient par spécialité ; le renforcement des services de santé au travail, accompagnement des établissements pour en garantir les effectifs, évolution et reconnaissance des compétences des...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (6)

Oreily

Avatar de l'utilisateur

64 commentaires

#6

@binoute1

Merci pour les précisions !

Mary leen

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#5

Non assistance à professionnels en danger

Les professionnels de santé sont des pions corvéables à merci poursuivis par un historique nonificateur, culpabilisateur et aliénateur. Tant que nous ne nous séparons pas de cet héritage nous mourrons de burn out, cancer ou autres pathologies... Faisant place à une nouvelle génération professionnelle encore plus contrainte que la précédente. Réveillons nous avant que la grande faucheuse mette en voie d'extinction les métiers de la santé, c'est l'espérance de vie de toute une population qui est en jeu... Vous. Vos parents. Vos enfants... Union contre la non assistance à professionnels en danger...

binoute1

Avatar de l'utilisateur

597 commentaires

#3

@Oreily

j'ai regardé ce matin à 09, les replays du jour n'étaient encore pas en ligne. ça devrait arriver dans la journée : site de RTL, émission 3 minutes pour comprendre, diffusée ce matin vers 08h15

Oreily

Avatar de l'utilisateur

64 commentaires

#2

URL du replay ?

Bonjour binoute1, avez-vous l'url du replay, ou l'heure à laquelle l'émission a été diffusée ? Merci.

binoute1

Avatar de l'utilisateur

597 commentaires

#1

eh bien on n'est pas sauvé(s)

ce matin sur RTL sont intervenues la représentante CNI , Julie qui travaille à l'H de créteil, et par téléphone, Maryline secrétaire du machin de sa région.

Pas une des 2 n'a parlé de la chargé de travail, pas une des 2 n'a parlé du manque de matos, pas une des 2 n'a parlé de la pression, des cavalcades, des glissements de tâches....

Julie a déploré les changements de plannings imposés avec les 15 matins , en se désolant des problèmes de garde. Des auditeurs ont à juste titre, ainsi que Yves CALVI, souligné que chaque boulot peu subir des plannings difficiles et parfois incompatibles avec la vie privée. Elle n'a pas argumenté en parlant de la fatigue, du risque d'erreur...
pas d’exemple concret comme devoir faire 12 toilettes en 1h, pas d'exemple comme l'absence de PM en retour de bloc, pas d'exemple comme la préparation des médicaments interrompus, pas d'exemple comme le fait d’être 1Ide - 1Asde pour 20 patients à surveiller.

Cela aurait été nettement plus parlant, je pense

Quant à la secrétaire du machin...s'est félicitée que l'on soit un profession aimée des patients, mais peu reconnue. Y.CALVI lui a demandé sur quels points, pas d'argument.

A écouter sur le replay, ça vaut son pesant de cacahuètes.
Ces interviews ont-elles été préparées ?