INFOS ET ACTUALITES

La stratégie vaccinale contre le virus A(H1N1) dévoilée

Cet article fait partie du dossier :

Grippe

    Précédent Suivant

Le Premier ministre, François Fillon, a dévoilé jeudi la stratégie vaccinale contre le nouveau virus A(H1N1), au cours d'une conférence de presse à Matignon, en présence de la ministre de la santé, Roselyne Bachelot.

Roselyne Bachelot avait annoncé le 10 septembre qu'elle proposerait sous 15 jours au Président de la République, Nicolas Sarkozy -actuellement aux Etats-Unis pour le G20-, et au Premier ministre, François Fillon, une stratégie vaccinale sur la base de l'avis du Haut conseil de la santé publique (HCSP), rappelle-t-on.

François Fillon a rappelé que la vaccination contre la grippe A(H1N1) commencerait à la mi-octobre et qu'elle n'était pas obligatoire. Mais il en a appelé à la "responsabilité de chacun, notamment des personnels de santé" pour se faire vacciner.

La stratégie vaccinale est "adaptée aux nécessités de la lutte contre l'épidémie et au rythme auquel les vaccins seront disponibles" et la campagne pourrait être accélérée si les vaccins étaient disponibles plus tôt. Les personnes prioritaires sont "les plus vulnérables" et les personnels de santé car ce sont "sur eux que repose la santé de tous les autres", indique le Premier ministre.

Il a fourni l'ordre de priorité de vaccination, qui dépendra des éventuelles contre-indications des autorisations de mise sur le marché (AMM) à venir, notamment pour les femmes enceintes:

 

  • les personnels de santé de réanimation néonatale et pédiatrique
  • les personnels médicaux, paramédicaux et aides-soignants des établissements de santé ainsi que les médecins et infirmiers du secteur ambulatoire exposés à des patients grippés ou en contact avec des patients porteurs de facteurs de risque
  • les femmes enceintes à partir du 2ème trimestre
  • l'entourage des nourrissons âgés de moins de 6 mois (famille et personnes assurant la garde de ces nourrissons)
  • les professionnels chargés de l'accueil de la petite enfance (enfants jusqu'à 3 ans)
  • les nourrissons âgés de 6 à 23 mois révolus avec des facteurs de risque (atteints de pathologies chroniques sévères)
  • les sujets âgés de 2 à 64 ans avec facteurs de risque
  • les autres professionnels de santé, les professionnels de secours et les transporteurs sanitaires
  • les nourrissons âgés de 6 à 23 mois révolus sans facteur de risque
  • les personnels d'accueil des pharmacies
  • les personnels des établissements médico-sociaux (ne faisant pas partie des catégories précédentes)
  • les sujets âgés de plus de 65 ans avec facteurs de risque
  • les sujets âgés de 2 à 18 ans sans facteur de risque
  • les sujets âgés de plus de 18 ans sans facteur de risque

La stratégie vaccinale retenue va un peu plus loin que l'avis du HCSP en précisant notamment la totalité des ordres de priorités des professionnels (en particulier ceux travaillant dans le domaine de la santé) et de la population, ainsi que les types de professionnels de santé à immuniser en premier, note-t-on.

Le HCSP avait juste recommandé de vacciner "en priorité les personnels de santé, médico-sociaux et de secours, en commençant par ceux qui sont amenés à être en contact fréquent et étroit avec des malades grippés ou porteurs de facteurs de risque" et par ordre de priorité, certains groupes de population, rappelle-t-on.

Pour la population générale, il avait défini cinq niveaux de priorité sans hiérarchie à l'intérieur des groupes:

  • niveau 1: femmes enceintes à partir du 2ème trimestre, entourage des nourrissons âgés de moins de 6 mois (c'est-à-dire les parents, les frères et soeurs et, le cas échéant, les adultes en charge de la garde des enfants incluant le personnel de la petite enfance en charge de ces nourrissons) et nourrissons âgés de 6 à 23 mois avec facteurs de risque
  • niveau 2: sujets âgés de 2 à 64 ans avec facteurs de risque
  • niveau 3: nourrissons âgés de 6 à 23 mois sans facteur de risque et sujets âgés de 65 ans et plus avec facteurs de risque
  • niveau 4: sujets âgés de 2 à 18 ans sans facteur de risque
  • niveau 5: les sujets âgés de 19 ans et plus sans facteur de risque.

PARIS, 25 septembre 2009 (APM)

Retour au sommaire du dossier Grippe

Publicité

Commentaires (0)