INFOS ET ACTUALITES

La vie en « Rose », malgré le cancer...

Cet article fait partie du dossier :

Livres de la rédaction

    Précédent Suivant

C'est un magazine chic, élégant voire glamour... au titre doux et colorée : « Rose ». Un féminin parmi tant d'autres ? Non, car vous ne le trouverez pas sur les étals de votre buraliste... Il est en effet distribué gratuitement à 200 000 exemplaires via les 101 comités départementaux de la Ligue contre le cancer, dans les centres de lutte contre cette maladie et dans les établissements de soins publics et privés.

Cancer rose magazine« Rose » magazine, dont le premier numéro (automne/hiver 2011/2012) est paru en plein cœur «d'octobre rose», mois de mobilisation contre le cancer du sein, est né de l'imagination et de l'acharnement de deux amies - Céline Lis-Raoux et Céline Dupré - qui ont côtoyé d’un peu trop près le cancer et qui se sont jurées de lancer un magazine à destination des femmes malades. Dans son édito, Céline Lis-Raoux argumente ainsi : « Le cancer n'est pas qu'affaire de mort. C'est aussi une histoire. Une histoire qui nous entraîne vers de douloureux territoires que l’on pensait ne jamais devoir traverser. Une histoire qu’on aimerait savoir lire, comprendre, accompagner. Mais tout nous manque, l’abécédaire, le dictionnaire, la simple force de tourner les pages aussi, parfois. Une histoire où nous devons, pied à pied, défendre notre place de vivantes. Défendre le corps contre les métastases, notre féminité contre les coups de boutoir des traitements, notre séduction malgré les cheveux qui tombent. Défendre nos couples minés par la peur. Défendre nos enfants. Nous battre pour être reconnues comme compétentes. Pouvoir emprunter. Pouvoir se dire « guéries » quand la société nous définit, à vie, comme « femmes à risque ».

« D'abord dans Rose, il y a Ose »

Sur 216 pages, « Rose Magazine », soutenu par les grands noms du luxe et de la cosmétologie, décline conseils en tout genre, astuces beauté, exemples de relooking, témoignages, psychologie, humour, adresses utiles, dossiers pratiques, recettes de cuisine... L'imagination et la vitalité priment, sans pathos.

C'est également un magazine « engagé » et le « Manifeste des 343 cancéreuses » publié dans ce premier numéro en témoigne. A la façon de Simone de Beauvoir et son « Manifeste des 343 salopes », 343 cancéreuses en rémission ou guéries prennent en effet position et revendiquent « le droit de ne pas être considérées comme des sous-citoyennes ». Ce manifeste sera d’ailleurs transmis aux candidats à la présidentielle.On peut donc avoir le...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)