INFOS ET ACTUALITES

Le cancer tuera encore beaucoup en 2012

Près de 1,3 million de personnes vont mourir d'un cancer dans l'Union européenne en 2012, mais les taux de mortalité continuent de diminuer pour presque tous les cancers, selon une étude publiée le 29 février 2012 par les Annals of Oncology.

cancer le crabe estimation 2012Des chercheurs italiens et suisses publient des prédictions de mortalité par cancer pour 2012 dans les 27 pays de l'Union européenne.
Ils estiment que 1,283 million d'Européens vont mourir d'un cancer en 2012 (717.398 hommes et 565.703 femmes), ce qui correspond à un taux de mortalité standardisé de 138 décès pour 100.000 chez les hommes et 85 sur 100.000 chez les femmes.

Depuis 2007 - année pour laquelle l'Organisation mondiale de la santé (OMS) dispose des derniers chiffres confirmés -, la mortalité globale a diminué de 10% chez les hommes et 7% chez les femmes (respectivement 153,5 et 90,6 décès pour 100.000).
Chez les hommes, les baisses concernent le cancer de l'estomac (-20%), les leucémies (-11%), les cancers du poumon et de la prostate (-10%) et le cancer colorectal (-7%). Pour les femmes, la mortalité par cancer a diminué pour l'estomac (-23%), les leucémies (-12%), l'utérus et le cancer colorectal (-11%) et le cancer du sein (-9%).

Ces baisses s'expliquent par la diminution du tabagisme chez les hommes et les progrès continus dans la prévention des cancers, la détection précoce et les traitements.
Des taux quasi stables sont attendus pour le cancer du pancréas (+2%-3%) et une hausse pour le cancer bronchique chez la femme (+7%). Cela peut s'expliquer par l'obésité et le tabagisme.
Les femmes plus jeunes bénéficient des baisses les plus importantes de la mortalité par cancer du sein (-17%) dans l'Union européenne et des diminutions sont attendues dans tous les pays sauf en Pologne, montre une analyse plus précise faite pour les six plus gros pays.

En France, la mortalité standardisée est estimée à 16,23 décès pour 100.000 personnes (contre 14,85 pour l'Union européenne). Seule l'Espagne est en-dessous (11,73) et le taux le plus élevé concerne l'Allemagne (16,48). Le Royaume-Uni, qui avait le taux le plus élevé auparavant, s'est amélioré pour se situer comme la France ou l'Allemagne, voire légèrement en-dessous (15,95), selon ces estimations.

Webographie

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)