INFOS ET ACTUALITES

Le HCSP recommande la levée de l'obligation de vaccination par le BCG pour les infirmiers et étudiants infirmiers

Le Haut conseil de la santé publique (HCSP) a recommandé la levée de l'obligation de vaccination contre la tuberculose par le BCG pour les professionnels de santé, dans un avis mis en ligne lundi.

Il a été saisi sur le sujet en janvier 2008 par le directeur général de la santé (DGS), Didier Houssin, après la levée de l'obligation de vaccination par le BCG en population générale.

 

En juillet 2007, la ministre de la santé, Roselyne Bachelot, avait annoncé la suspension de la vaccination obligatoire par le BCG pour tous les nourrissons, au profit de recommandations fortes de vaccination chez certaines populations d'enfants à risque, rappelle-t-on.

Dans son avis de sept pages daté du 5 mars, le HCSP a recommandé également la levée de l'obligation de la vaccination par le BCG qui existe actuellement pour certains professionnels et étudiants des carrières sanitaires et sociales, accompagnée d'un maintien du test tuberculinique comme test de référence lors de prises de poste.

Actuellement, l'obligation vaccinale peut entraîner pour ces professionnels, en cas de refus de se faire vacciner, une rupture du contrat de travail ou une impossibilité d'embauche ou, pour les étudiants, une impossibilité à poursuivre des études dans la filière concernée par l'obligation, a-t-il souligné.

Le HCSP a également préconisé, sans obligation, une vaccination par le BCG au cas par cas, après évaluation des risques par le médecin du travail, uniquement pour les professionnels de santé très exposés et ayant un test tuberculinique négatif.

Ces professionnels très exposés sont les personnels de soins en contacts répétés avec des patients tuberculeux contagieux et tout particulièrement ceux à risque de tuberculose multirésistante, ainsi que les personnels de laboratoire travaillant sur des cultures de mycobactéries.

Le HCSP a rappelé l'importance du strict respect des mesures barrières et de l'adhésion au dépistage et au suivi médical.

En revanche, il n'a pas recommandé la vaccination par le BCG pour les autres professionnels de santé, les étudiants des filières de santé, les professions de secours, les pompiers, ainsi que les autres professionnels actuellement concernés (assistantes maternelles, personnels des établissements pénitentiaires... par exemple).

"Ces recommandations n'auront qu'un faible impact jusqu'à ce que la cohorte de jeunes non vaccinés du fait de la levée de l'obligation vaccinale en population générale soit en âge de travailler", a souligné le HCSP.

Il a demandé enfin un renforcement de la surveillance de la tuberculose (infection et maladie) pour les personnels des établissements pénitentiaires en contacts fréquents avec les détenus, pour les personnels en contacts fréquents avec des populations où l'incidence de la tuberculose est élevée (services prenant en charge des demandeurs d'asile, migrants...), pour les personnels en contact avec les enfants en bas âge, pour les étudiants des filières sanitaires et sociales et chez les employés funéraires pratiquant des actes de thanatopraxie.

Les avis du HCSP sont disponibles sur :

 

 

Publicité

Commentaires (0)