INFOS ET ACTUALITES

Le paludisme au cœur d'une exposition

Cet article fait partie du dossier :

Epidémiologie

    Précédent Suivant

Le Malaria Consortium et le photojournaliste Adam Nadel présentent le paludisme au travers d'une exposition intitulée « Paludisme : du sang, de la sueur et des larmes » se déroulant à l'Hôtel de Ville de Paris du 18 mai au 2 juin 2012. L'occasion pour le public d'en apprendre plus sur cette maladie qui touche chaque année 250 millions de personnes et en tue plus de 600.000.

'exposition « Paludisme : du sang, de la sueur et des larmes »Alors que l'exposition « Paludisme : du sang, de la sueur et des larmes » a déjà été présentée au siège des Nations Unies (ONU) à New York au printemps 2012 et au siège de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) à Genève en avril 2011, c'est aujourd'hui à l'Hôtel de Ville de Paris qu'elle est visible depuis le 18 mai et jusqu'au 2 juin 2012.

Cette exposition consacrée au paludisme permet d'en apprendre plus sur l'histoire de cette pathologie, ses conséquences et ses aspects scientifiques.

Le paludisme, aussi appelé malaria, est une maladie encore trop peu connue provoquée par la piqûre de moustiques Anophèles. Elle se traduit par de la fièvre, des maux de tête et des vomissements pouvant entraîner le décès des personnes atteintes en l'absence de traitement. Pourtant, comme l'indique l'OMS, la lutte passant par l'utilisation de moustiquaires imprégnées d'insecticides et par la pulvérisation d'insecticide à effet rémanent à l'intérieur des habitations, et le traitement par des associations médicamenteuses sont efficaces. Pas moins de 106 pays sont concernés par le paludisme, et la moitié de la population mondiale y est exposée.

C'est pourquoi au travers de photographies, d'illustrations et d'interviews, le photographe reporter Adam Nadel1 nous fait part de son expérience de la maladie. Comme il le fait remarquer « J'avais déjà souvent travaillé dans des pays où le paludisme est endémique, j'avais étudié les statistiques – j'ai même eu le paludisme. Mais une fois sur le terrain, il a été impossible d'ignorer à quel point le paludisme est dévastateur, alors que les solutions sont si simples ! »

« En 2012 encore, le paludisme tuera près de 500.000 enfants »

Portrait d'un photoreporter

Adam Nadel est photographe et vit à New York. Depuis 15 ans, il s'emploie à la documentation des enjeux humanitaires internationaux dans divers endroits tels que l'Irak, le Japon, le Darfour ou les États-Unis.
Pour cette exposition, il s'est intéressé de près au paludisme en se documentant, en prenant des photographies et en écrivant les textes associés.


L'exposition est constituée de cinq parties :

  • une chronologie retraçant les événements scientifiques d'une part, et historiques d'autre part, liés à la maladie ;
  • une bande dessinée de 9 illustrations intitulée Oba's Story, de l'illustrateur Kako ;
  • 36 photographies accompagnées d'interviews et de légendes, démontrant l'impact mondial du paludisme ;
  • 8 reproductions géantes de photographies prises au microscope électronique présentant l'anophèle ;
  • 6 portraits témoignant des effets mortels du paludisme.

le photographe reporter Adam Nadel nous fait part de son expérience de la maladie.

Les différents portraits et témoignages attestent bien de l'importance de cette maladie à travers le monde, notamment en Afrique et en Asie où, en plus de toucher violemment la population, elle engendre également des conséquences économiques et sociales. Comme le souligne Ban Ki-Moon, le secrétaire général des Nations Unies : « Le paludisme est une maladie des pauvres. Maintes et maintes fois, les pays ont démontré que la défaite est tout simplement une question de ressources ».

Thomas Teusher, Directeur exécutif du partenariat Roll Back Malaria co-organisateur de cet événement parisien précise quant à lui: «  Si la lutte contre la maladie rencontre des succès sans précédent ces dernières années, nous devons poursuivre et amplifier la mobilisation auprès du public partout dans le monde. Pour cela, nous avons besoin de tous les talents et le travail artistique d'Adam Nadel est un formidable vecteur de sensibilisation ».

Visionner le diaporama des photographies sur le site du New York Times

En pratique

  • Exposition du 18 mai au 2 juin 2012 – du lundi au samedi de 10 heures à 19 heures (fermeture le lundi 28 mai) – Salle des Prévôst et des Tapisseries de l'Hôtel de Ville de Paris. Accès du public par le parvis - Entrée libre

Note

1. En partenariat avec la Mairie de Paris, Roll Back Malaria et Sanofi

      Creative Commons License
      Rédactrice Infirmiers.com
      aurelie.trentesse@infirmiers.com

      Retour au sommaire du dossier Epidémiologie

      Publicité

      Commentaires (0)