INFOS ET ACTUALITES

Le secourisme, un enjeu national de santé et de civisme

Cet article fait partie du dossier :

Secourisme

    Précédent

Seulement 40 % des Français ont bénéficié d’une initiation ou d’une formation aux premiers gestes de secourisme, contre 80 % en Allemagne. Pourtant, les atouts du pays pour les favoriser sont certains, notamment l’existence d’un réseau serré d’associations et de services professionnels de qualité. Un rapport de l’Académie de médecine propose plusieurs mesures pour améliorer la donne.

Le rapport identifie plusieurs freins à l’amélioration de la situation, en particulier la pauvreté de la recherche et de l’évaluation (pas de statistiques exhaustives et fiables, par exemple), la dépendance du secourisme à l’égard de nombreux ministères, mal coordonnés, pas toujours d’accord entre eux et pour certains peu empressés à agir (dont le ministère clef de l’Éducation nationale), la multiplicité et la complexité des textes, l’absence de protection juridique du secouriste bénévole. Il propose en conséquence plusieurs mesures pour y remédier. En premier lieu, adopter une...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)