INFOS ET ACTUALITES

Le SNIES se positionne sur la cotisation à l’ordre

Dans le feuilleton de la cotisation à l’ordre des infirmiers, le SNIES UNSA dans un communique de presse fait part de sa position

Communiqué de presse du SNIES

Cotisation au Conseil de l’ordre infirmier

Pour travailler, les  infirmiers devront payer 75 euros sous peine de poursuites judiciaires ! Le SNIES UNSA Éducation veut négocier.

Le SNIES UNSA Éducation n’a pas revendiqué la création d’un conseil de l’ordre.
Le respect de la démocratie nous impose le respect des lois !  

Le SNIES UNSA Éducation a :

  • dénoncé ce montant
  • mis en garde ses collègues devant différentes formes d’actions  venant à l’encontre de la cotisation (type boycott)
  • rencontré Mme la Présidente du conseil de l’ordre

Pragmatique, le SNIES UNSA Éducation a décidé :

  • De reconnaître l’existence du conseil de l’ordre, de le respecter, de le faire respecter en évitant toute ingérence 
  • De collaborer pour la défense et l’évolution de la profession
  • D’engager des négociations  pour obtenir la modulation du calcul de la cotisation selon le type d'exercice

Contact :

Brigitte ACCART, Secrétaire Générale 
SNIES UNSA Education
87 bis avenue Georges Gosnat
94853 IVRY SUR SEINE CEDEX
snies@unsa-education.org

23/06/2009

Publicité

Commentaires (1)

Utilisateur supprimé

Avatar de l'utilisateur

43 commentaires

#1

ordre infirmier

Le SNIES UNSA écrit: "n'a pas revendiqué la création d'un conseil de l'ordre..." Certes, mais en tant qu'organisation syndicale, ne pouvait- il pas s'y opposer fermement par l'action, en consultant, en mobilisant la profession ?
"le SNIES reconnaît l'existence du conseil..." Plus rien à faire donc, que courber l'échine ?
La loi est ce qu'elle est, mais elle peut évoluer, à condition de vouloir la faire évoluer.
Dans d'autres domaines, certains qui appelaient à "la désobeissance civile" se font élire député européen. Comme quoi rien ne semble impossible.
Bon courage pour les "négociations".