INFOS ET ACTUALITES

Le toucher multi-sensoriel au service du bébé

CDclik Enfance, partenaire d’Infirmiers.com, est le premier E-mag gratuit centré sur la santé des enfants et rédigé exclusivement par des professionnels de l'enfance - médecins, infirmières puéricultrices, psychologues, sages femmes, éducateurs de jeunes enfants, assistantes maternelles, professeurs des écoles...- vient de sortir son quatrième numéro (mai/juin 2012).

comment bien masser son bebe le toucher multi-sensorielL’E-mag partage aujourd’hui avec la communauté d’Infirmiers.com un article sur la question suivante : « Comment bien masser son bébé : le toucher multi-sensoriel ». Le Professeur Laurence Vaivre-Douret, y répond. Nous l’en remercions.

CDclik Enfance - Qu’est-ce qui est nouveau dans votre manière de masser les bébés?
Professeur Laurence Vaivre-Douret - Masser un bébé, ce n’est pas comme masser un enfant ou un adulte. Notre massage est plutôt un toucher d’approche qui va apaiser, rassurer et stimuler le nouveau né tout en lui permettant de mieux connaître son corps et de le préparer au mouvement. C’est un moment de communication privilégiée entre le bébé et la maman ou le papa. Le fait de voir leur enfant se détendre, réagir et bouger spontanément, rassure les parents qui ont souvent peur de lui faire mal. Ces échanges sont l’occasion de moments de bonheur partagés, qui favorisent l’attachement. Comme tous les sens sont impliqués - la communication pendant le massage passe par le toucher mais aussi par le regard, la voix, l’odeur de la mère... - l’attention du bébé est pleinement stimulée ce qui renforce la relation et la mise en place des premiers liens.

CDclik Enfance - Quelle est votre méthode ?
Professeur Laurence Vaivre-Douret -
On ouvre progressivement les membres en les laissant se déployer du centre vers les extrémités afin que l’enfant puisse acquérir une plus grande liberté d’action. Face aux contraintes vécues par le bébé in utéro, il a conservé des habitudes de confinement. Le fait qu’il puisse se détendre, le prépare à se mouvoir plus facilement, pour mieux coordonner ses gestes et pouvoir ensuite se retourner, s’asseoir, se déplacer avec aisance. La particularité de notre méthode est aussi d’encourager l’enfant à être acteur de ses mouvements comme le retournement par exemple en sollicitant sa capacité à coordonner ses gestes. Cela constitue une véritable prise de conscience qui ne peut que contribuer à un bon développement des étapes motrices (tenir sa tête, se retourner, s’asseoir)... Par ailleurs, il est important de ne pas toucher le corps n’importe comment ce qui peut-être désagréable pour l’enfant. Il ne s’agit pas non plus de lui appliquer des caresses mais d’avoir un toucher ferme, fait de pressions rassurantes. L’huile permet de faire glisser le geste en douceur tout en hydratant la peau et aide ainsi à gagner en ouverture. Il faut une huile pas trop grasse et hydratante comme l’huile Isio4, riche en acides gras essentiels (expérimentée sur des prématurés, voir notre étude) ou l’huile Mustela, très agréable qui pénètre bien et nourrit la peau du bébé. On reconnaît de nombreuses vertus à L’huile d’amandes douce qui toute fois pénètre moins bien et présente de grands risques d’allergie .

CDclik Enfance - Pourquoi réaliser ce toucher/massage dès la naissance sur un matelas d’eau ?Professeur Laurence Vaivre-Douret - Le matelas d’eau Vestibulo, (marque Coconou®), redonne au bébé l’expérience d’un vécu in utero : par sa forme qui recrée les limites d’un nid douillet contenant, par ses sonorités apportées par l’eau et par le jeu d’exercices d’équilibre déjà expérimenté in utero. Sur le matelas d’eau, le bébé...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)