INFOS ET ACTUALITES

Le travail de nuit augmente le risque de cancer du sein

Une étude française confirme l'augmentation du risque de cancer du sein chez les personnes travaillant des nuits complètes, surtout si elles sont fréquentes et sur une durée supérieure à 3 ans.

Présentée le 14 décembre 2010 au colloque cancer et travail organisé par l'Association pour la recherche sur le cancer (ARC) et l'Institut national du cancer (Inca), les premiers résultats de l'étude CECILE, française, confirme que le risque de cancer du sein est accru chez les femmes qui travaillent des nuits complètes.

Il s'agit d'une étude cas-témoins sur les facteurs de risques professionnels des cancers du sein en Ille-et-Vilaine et en Côte-d'Or. Elle est menée auprès de 1.234 femmes qui ont eu un diagnostic de cancer posé entre 2005 et 2007 et un groupe témoin de 1.317 femmes appariées pour l'âge.

Cette cohorte constitue une base de données unique en France sur ce thème, avec des renseignements très détaillés sur l'historique professionnel des femmes (avec les horaires pour chaque emploi), et possède peu d'équivalents dans le monde. Les résultats ont été présentés par Pascal Guénel, directeur de recherche Inserm (UMR 1018) à Villejuif (Val-de-Marne) au Centre de recherche en épidémiologie et santé des populations (CESP).

Un risque accru de 30 % pour les infirmières

Ils montrent que les femmes ayant travaillé à un moment quelconque pendant leur carrière au cours de nuits complètes (de 23 heures à 5 heures) ont un risque augmenté de 40% par rapport à celles qui n'avaient jamais travaillé de nuit. Le risque augmente avec la durée du travail de nuit, notamment si cette activité a duré plus de trois ans et aussi selon la fréquence du nombre de nuits travaillées par semaine (plus de trois nuits par semaine)."Plus les femmes changent de rythme dans la semaine, plus le...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (1)

Sylvieclinik

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#1

MALADIE PROFESSIONNELLE

Cela va t-il pouvoir entraîner une reconnaissance en maladie professionnelle alors pour celles qui ont travaillé + de 3 ans de nuit en continu ou en alternance ? rien de moins sûr ....