INFOS ET ACTUALITES

Les IBODE réclament des engagements pour la reconnaissance au niveau master

Les infirmiers de bloc opératoire, qui organisent leurs journées nationales à Bordeaux depuis mercredi, réclament des engagements pour la reconnaissance de leur spécialité au niveau master dans le cadre du processus LMD (licence-master-doctorat), a-t-on appris jeudi auprès de la présidente de l'Unaibode, Charline Depooter.

"Nous sommes pour l'instant dans l'inconnu (...), aucun calendrier ne nous a été présenté", a indiqué à l'APM la présidente de l'Union nationale des associations d'infirmiers de bloc opératoire diplômés d'Etat (Unaibode).

Les représentants de l'Unaibode, qui devraient être reçus le mardi 22 juin par des membres du cabinet de Roselyne Bachelot, souhaitent obtenir des engagements écrits du ministère de la santé sur la reconnaissance de leur future formation au niveau master, au même titre que les infirmiers anesthésistes (Iade).

"Nous avons plus d'heures de cours théoriques que les infirmiers anesthésistes mais nous avons 39 semaines environ de stage quand les anesthésistes en ont environ 70", a précisé à l'APM Charline Depooter.

L'Unaibode réclame également une revalorisation financière qui soit "à la hauteur de [la] formation, de [la] compétence et [des] responsabilités" des Ibode, précise-t-elle dans un communiqué publié lundi.

L'Unaibode souhaite par ailleurs qu'une "exclusivité de fonctions" soit reconnue aux Ibode, pour que le personnel infirmier exerçant dans les blocs opératoires soit systématiquement formé dans cette optique et afin de favoriser la stabilisation des équipes.

Les infirmiers de blocs opératoires ont achevé leurs travaux sur leurs référentiels d'activité, de compétence et de formation et ont finalisé leur réflexion sur les pratiques avancées, a précisé à l'APM Charline Depooter.

Les Ibode organisent à Bordeaux leurs journées nationales, depuis mercredi et jusqu'à vendredi.

 

 

Publicité

Commentaires (2)

zeb24

Avatar de l'utilisateur

53 commentaires

#2

Ridicule.

"Nous avons plus d'heures de cours théoriques que les infirmiers anesthésistes mais nous avons 39 semaines environ de stage quand les anesthésistes en ont environ 70", a précisé à l'APM Charline Depooter. ???????????????


Mais qu'est ce qu'il ne faut pas entendre ...

On peut réclamer des choses sans mentir pour dévaloriser autrui. Et quand, en plus, on se base sur des mensonges pour se grandir, ca en devient ridicule parce que personne n'est dupe ...

Dommage ... J'allais vous soutenir. Là, je ne le ferai pas.

tchouny

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#1

Allez allez!!

Allez les IBODE nous aussi on a droit à notre revalorisation!!Y a pas que les IADE dans la vie!Notre boulot à nous aussi est important et il est temps de faire valoir nos droits et d'avoir une reconnaissance!!