EN BREF

La loi Rist définitivement adoptée par l'Assemblée

Depuis octobre 2020, les lectures en ont été nombreuses et mouvementées, aussi bien à l'Assemblée Nationale qu'au Sénat : le projet de loi concernant l'amélioration du système de santé par la confiance et la simplification (dite "loi Rist") a définitivement été adopté ce jour par 95 voix contre 42 à l'Assemblée Nationale. Parmi les thèmes au coeur des débats, le fait que les IADE (pourtant fortement mobilisés) n'aient pas été autorisés à accéder à la pratique avancée. Un blocage incompréhensible de la part du gouvernement alors que les IADE remplissent tous les critères pour accéder à la fonction d'auxiliaires médicaux, ont contesté certains députés. Et ce après avoir, en vain, tenté de maintenir l'article 1er bis AA dans le texte. Sur le sujet avant le vote, Stéphanie Rist avait pourtant répondu qu'elle souhaitait réaffirmer la place des personnels paramédicaux dans le système de santé et que le rôle des infirmiers anesthésistes méritait d'être mieux valorisé. Dans les jours à venir, l'IGAS devrait produire un rapport portant sur la pratique avancée, au coeur duquel les professionnels concernés pourraient avoir une place centrale. Peut-être une opportunité, hors hémicyle, d'entamer la concertation nécessaire que certains parlementaires appelaient de leurs voeux.

Publicité

Commentaires (0)