INFOS ET ACTUALITES

Maîtrise de l'antibiorésistance : l'apport des professionnels de santé

par .

Cet article fait partie du dossier :

Hygiène hospitalière

    Précédent Suivant

À l'occasion de la Journée européenne d'information sur les antibiotiques, qui s'est tenue le 18 novembre 2016, un programme interministériel visant à mieux maîtriser l'antibiorésistance a été lancé.

infirmière libérale domicile médicaments

Les infirmiers, libéraux comme salariés, peuvent prodiguer des conseils utiles aux patients en vue de limiter l'antibiorésistance.

Chaque année en France, 12 500 décès sont liés à une infection à bactérie résistante aux antibiotiques. Pour lutter contre ce fléau, un programme interministériel s'axant autour de cinq  grandes thématiques comprenant treize mesures a été présenté le 18 novembre 2016 lors de la Journée européenne d'information sur les antibiotiques. Il s'agit notamment de sensibiliser et communiquer auprès du grand public et des professionnels de santé, former les personnels de santé au bon usage des antibiotiques, favoriser la recherche et l'innovation, mesurer et surveiller l'antibiorésistance et mieux coordonner les politiques nationales et européennes. Comme l'a souligné Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, lors de l'ouverture du colloque sur les enjeux économiques de l'antibiorésistance qui s'est tenu le 17 novembre 2016 au ministère de la Santé, l'année 2017 sera une année décisive pour la lutte contre l'antibiorésistance. L'urgence est là, au niveau national et international. Depuis 2010, la consommation globale d'antibiotiques en France est en hausse. Les molécules à « large spectre » sont trop largement prescrites. La prévalence croissante de bactéries résistantes à la quasi-totalité des classes d'antibiotiques connues est inquiétante. Le risque d'entrer dans une ère post-antibiotique est bien présent, compromettant les progrès médicaux acquis ces cinquante dernières années.

13 mesures pour maîtriser l'antibiorésistance

330 millions d'euros sur cinq ans seront mobilisés pour mettre en œuvre ces treize mesures.

Au travers de 40 actions, le Comité Interministériel pour la Santé (CIS)1, qui a défini la feuille de route gouvernementale, souhaite voir la consommation d'antibiotiques diminuer de 25 % d'ici 2018 et réduire les conséquences sanitaires et environnementales de l'antibiorésistance. Soulignons en effet que chaque année, les résistances microbiennes engendreraient 700 000 décès dans le monde et seraient responsables de 158 000 infections en France selon Santé Publique France. L'antibiorésistance est...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)