INFOS ET ACTUALITES

Mammographie chez les milleniums : gare aux faux positifs créés par les tatouages !

La campagne de sensibilisation grand public au cancer du sein, Octobre Rose, ne fait pas souvent état de l’impact des tatouages sur les images des mammographies. Or les pigments des colorants injectés sont susceptibles de créer des images à type de cancer dans le tissus mammaire ou les ganglions axillaires. Un phénomène que les managers et praticiens devront surveiller avec beaucoup d’acuité à l’avenir car il est susceptible d’engendrer des faux positifs et des explorations invasives inutiles.

cancer-du-sein-tatouage-faux-positif-g

Dans le cadre du dépistage du cancer du sein, les pigments utilisés pour réaliser les tatouages peuvent fausser l'inteprétation de l'imagerie et donner lieu à de faux positifs

Octobre rose bat son plein et les actions d’information grand public au sujet de la prévention du cancer du sein se multiplient durant tout le mois.

Informations tous azimuts au sujet de la prévention du cancer du sein

Les campagnes de dépistage, les conséquences du cancer du sein dans la vie d’une femme, les traitements innovants ou les prises en charge particulières selon l’état d’avancement de la maladie font ainsi l’objet de recommandations écrites ou audiovisuelles comme chaque année à pareille époque. Mais il est une notion que peu de médias répercutent, c’est l’impact souvent négatif des tatouages sur les examens de dépistage de ce cancer par mammographie. Des études scientifiques font état, en effet, de l’apparition, sous rayons X, d’images suspectes au niveau des ganglions lymphatiques axillaires, ou dans le tissus mammaire, en raison de l’absorption de pigment d’un tatouage présent dans le dos ou sur le flanc de la patiente.

Des images à type de tumeurs malignes provoquées par les tatouages

Des images de pathologie tissulaire mammaire peuvent ainsi surgir sur la radiographie, de type de tumeur maligne, provoquant quelquefois des investigations plus poussées, souvent invasives, alors que cette image est créée par la migration d’un pigment. Les tatouages sont créés, on le sait, en perçant la peau à plusieurs reprises avec une petite aiguille et en injectant une petite quantité d’encre, qui comprend un colorant contenant des métaux lourds et un solvant à base d’eau ou d’alcool. Il est bien établi que les pigments de tatouage peuvent migrer vers les ganglions lymphatiques régionaux à travers les vaisseaux lymphatiques après avoir été phagocytés par les macrophages dermiques.

Lire la suite de l'article sur le site Cadredesanté.com


Rédacteur en chef du site Cadredesante.com
@bbenk34

Publicité

Commentaires (0)