INFOS ET ACTUALITES

Médicaments : un Français sur deux ne suit pas ses prescriptions médicales

Cet article fait partie du dossier:

Médecin

    Précédent Suivant

Près de la moitié des Français (48%) n'ont pas suivi scrupuleusement leurs prescriptions médicales au cours des 12 mois précédents, selon un sondage réalisé par l'Ifop pour Mylan.

médicaments à la loupe

La moitié des Français ne suit pas scrupuleusement les prescriptions médicales.

L'étude a été réalisée auprès d'un échantillon national représentatif de 1 008 personnes de 18 ans et plus, selon un questionnaire auto-administré en ligne en septembre 2016. Parmi ces personnes ne suivant pas scrupuleusement les prescriptions, 83% déclarent le faire en connaissance de cause car ils se disent informés des conséquences du non-suivi d'un traitement.

Ils ont également été 34% à déclarer oublier parfois la prise de leur médicament et 11% à adapter le traitement à leur convenance. Parmi ces derniers, 37% ont modifié le rythme d'administration et 29% la dose. Les Français qui déclarent adapter eux-mêmes leur traitement l'ont fait parce qu'ils n'aiment pas prendre des médicaments (63%), parce que les médicaments ne sont pas adaptés à leur rythme de vie (27%), parce qu'ils oublient leur traitement ou oublient de renouveler leur prescription à temps (39%) ou encore parce qu'ils ne connaissent pas leur utilité (25%), fait savoir l'étude.

Les patients ont besoin d'être informés

Le besoin d'information des patients est également soulevé. Ils sont 81% à vouloir plus d'éléments sur le rôle des médicaments prescrits, 80% à en vouloir sur les effets indésirables, 78% sur la maladie dont ils souffrent et son évolution, ainsi que 77% à vouloir des informations sur les risques encourus en cas d'arrêt ou de modification de la posologie. L'accès aux objets connectés innovants est une solution dans cette voie pour 50% d'entre eux et l'envoi d'un SMS de rappel pour 46%. Mylan a placé la question de l'observance au cœur de sa stratégie. La présentation de l'étude était donc accompagnée de la présentation de l'application WiZVi, qui connecte le patient aux professionnels de santé (médecins, pharmaciens, spécialistes) pour un meilleur accompagnement en matière de santé au quotidien. Elle permet de faciliter les échanges sur les prises de rendez-vous ou la mise à disposition de numéros d'urgence, de gagner du temps (information en temps réel du délai d'attente chez le médecin par exemple) et d'améliorer l'observance grâce aux rappels de prises de traitement et de renouvellement d'ordonnance. En 2016, le génériqueur avait lancé une action sur l'observance pour faire travailler pharmaciens et médecins ensemble, rappelle-t-on.

Retour au sommaire du dossier Médecin

Publicité

Commentaires (0)