INFOS ET ACTUALITES

Mobilisation contre l'Ordre infirmier : six syndicats de salariés appellent à une grève nationale le 26 janvier

Cet article fait partie du dossier :

ONI

    Précédent Suivant

Six organisations syndicales de salariés ont appelé dans un communiqué commun publié mercredi à une journée de grève nationale et à des manifestations dans neuf grandes villes le mardi 26 janvier pour dénoncer les ordres professionnels et notamment l'Ordre infirmier.

Alors que SUD a appelé à la mi-décembre 2009 à une manifestation nationale le mardi 26 janvier à Paris contre l'Ordre infirmier, six syndicats (CGT, CFDT, CFTC, FO, Snics-FSU et Unsa-Santé) ont préféré proposer l'organisation de plusieurs manifestations à Paris, mais aussi en région (à Lyon, Marseille, Montpellier, Toulouse, Bordeaux, Nantes, Rennes et Strasbourg).

Réunies en intersyndicale, les six organisations appellent également à une grève nationale des infirmiers et des personnels de soins et recommandent à ceux qui seront réquisitionnés de porter un badge contre les ordres et de se déclarer solidaires du mouvement.

L'intersyndicale réaffirme son souhait de "voir abroger toutes les lois ordinales", qui ont été votées, selon elle, "contre l'avis des professionnels".

Les organisations syndicales précisent que les soignants n'ont pas besoin d'un Ordre, mais plutôt de "moyens pour remplir leurs missions", d'"effectifs supplémentaires pour améliorer les conditions de travail et les conditions de prise en charge des patients" et une "revalorisation salariale qui reconnaisse leur qualification et leurs responsabilités".

Alors que l'intersyndicale demande l'organisation d'une table ronde avec la ministre de la santé sur l'Ordre infirmier, Roselyne Bachelot avait estimé à la mi-décembre 2009 qu'elle n'avait pas à intervenir dans ce débat, tout en rappelant sa préférence pour une cotisation moins élevée.

Retour au sommaire du dossier ONI

Publicité

Commentaires (1)

aqrv

Avatar de l'utilisateur

94 commentaires

#1

Tous les syndicats

sauf un seul, dont je suis adhérent et dont je conteste la ligne: Le cfe-cgc et sa federation snpi(syndicat national des professions infirmiers). Nous propositions lors des debats qui sont en cours pour la revalorisation des salaires sont delirants et utopiste. Par contre quelques personnes portent l'idee d'un ordre infirmier. le snpi pourrait il devenir à nouveau une force syndicale dont je suis fier !