INFOS ET ACTUALITES

Mobilisation dans 26 villes de France du collectif NBNNNP

Les soignants se rebiffent et ils s’expriment... Les « Ni Bonnes, Ni Nonnes, Ni Pigeonnes » se sont de nouveau mobilisées samedi 23 mars 2013 dans 26 villes françaises. L’objectif était cette fois de sensibiliser le public sur la détérioration du système de santé et sur les difficultés rencontrées par les soignants dans leur exercice quotidien. Actions spectaculaires pour un mouvement qui monte en puissance...

manifestation Paris ni bonnes ni nonnes ni pigeonnesLe 7 janvier 2013, le collectif des « Ni Bonnes, Ni Nonnes, Ni Pigeonnes » (NBNNNP) avait lancé sa première action de mobilisation afin de dénoncer la dégradation des conditions de travail des soignants, à l’hôpital comme en ville. Si peu d’entre eux avaient répondu à l’appel, les retombées médiatiques avaient toutefois permis de donner au mouvement la visibilité qui lui manquait jusqu’alors. C’est aussi à cette occasion que le mouvement, initié sur Facebook à l’automne dernier, s’était structuré en association avec à sa tête Alexandra Saulneron.

Pour surfer sur la dynamique initiée il y a un peu plus de deux mois, le collectif NBNNNP est donc de nouveau passé à l’action ce samedi 23 mars dans quelque 26 villes françaises. De Paris à Marseille, en passant par Lyon, Bordeaux, Nice, Alès, Dax, Montpellier, Grenoble, Brest, Rennes, Lille, Gap, Marseille... en petits comités, des représentants du collectif en tenue de « combat » (masques, tee-shirt, pancartes...), ailes déployées, interpellaient les passants sur la déliquescence du système de santé et les conditions de travail des soignants de plus en plus dégradées ; un appel à la constitution d’un mouvement « citoygnants »... contre « un système de soins qui devient maltraitant pour ses usagers » comme pour ceux qui les soignent et qui ne veulent plus en « être les complices » selon les termes mêmes de leur communiqué du 18 mars 2013. La signature d’une pétition qui a déjà recueilli sur le net plus de 11 000 signatures était proposée à cet effet aux usagers de santé..., version papier, cette fois, avec un message fort en substance : « La santé est le bien de tous, la santé n’est pas négociable, une société démocratique doit veiller à sa sécurité sanitaire ».

« Les membres du collectif NBNNNP en tenue de « combat », en rouge, blanc et noir, ailes déployées, interpellent les passants... »

Housses mortuaires Place du Trocadéro...15 heures, Place du Trocadéro, à Paris, une cinquantaine (40 selon la police) de soignants des NBNNNP étaient sur le parvis des Droits de l’homme : un lieu hautement symbolique pour la mise en scène de leur happening. Ils sont installés dans des housses mortuaires, à même le sol, avec des slogans percutants : « le burn out tue », « pour que le soin reste humain », « patients en danger »… le résultat est saisissant et les passants, nombreux,...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (1)

Steph idel

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#1

BRAVO

Continuons à sensibiliser et à faire bouger les esprits