INFOS ET ACTUALITES

Montauban - Enquête à l'hôpital après le décès de deux nourrissons

Le centre hospitalier de Montauban a conduit une enquête après le décès suspects de deux nourrissons à presque 24 heures d'intervalle. Les parents de l'un des enfants ont porté plainte et le parquet de la ville a ouvert une information judiciaire.

Une petite fille de 3 mois et demi a été admise en pédiatrie au Centre hospitalier (CH) de Montauban le 22 février puis transférée au CHU de Toulouse où elle est décédée le 24 février. Moins de 24 heures après, un garçon de 9 mois a été admis au service des urgences du CH de Montauban à 22 heures puis il est retourné au domicile avant de revenir à l'hôpital à 4 heures. Il est décédé à 5 heures.

"Dans les deux cas, ces nourrissons sont décédés après une brusque détérioration de leur état de santé. Dans les deux cas, ces nourrissons avaient récemment été vaccinés", a déclaré à l'APM le directeur de l'hôpital, Joachim Bixquert. L'Agence régionale de santé de Midi-Pyrénées (ARS) a précisé jeudi à l'APM que les résultats préliminaires des autopsies avaient écarté un lien entre les décès et la vaccination par l'antipneumococcique Prevenar* 13 (Pfizer).

"Ce qui est particulier, pour notre établissement qui n'a enregistré aucun décès de nourrisson en 2010, c'est que ces décès se sont produits dans la même période, que l'état de santé des enfants s'est dégradé très vite et qu'il n'y a pas de cause simple pour expliquer le décès", a souligné Joachim Bixquert. La direction de l'établissement a conduit une enquête interne auprès de son service d'urgences qui n'a "pas permis d'identifier d'éventuels dysfonctionnements".

"L'activité était habituelle aux urgences ce soir-là, les effectifs étaient conformes et des seniors étaient présents", a-t-il indiqué. L'agence a souligné que les deux enfants avaient été pris en charge au CH de Montauban par des "professionnels expérimentés" et qu'à part la vaccination, les deux enfants n'avaient "pas de points communs".

Les parents de l'enfant décédé aux urgences ont porté plainte contre X pour "recherche des causes de la mort". Selon la presse locale, le parquet de Montauban a ouvert jeudi une information judiciaire pour homicide involontaire. Le Tribunal de grande instance (TGI) de Montauban n'était pas joignable jeudi soir. "Cette plainte est parfaitement légitime", a estimé Joachim Bixquert. "Nous comprenons la colère, la douleur et l'angoisse de ces parents".

Le CH de Montauban est équipé de 900 lits et places.

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)