INFOS ET ACTUALITES

« Nina » la série qui hérisse la communauté infirmière

par .

On vous l'avait présentée en avant-première… On le pressentait également, Nina, la « super infirmière » déclinée en « série médicale » de France 2 allait énerver la communauté infirmière. Après la diffusion des deux premiers épisodes, le mercredi 17 juin dernier, les commentaires sont tombés comme des couperets : « de qui se moque-t-on ? » et quelle image donnée des infirmières dans une série qui revendique haut et fort leur valorisation ? Attention, les infirmières crient au scandale et semblent dire : « touche pas à mon métier » !

Nous ne sommes pas toutes des nina

La communauté infirmière sort son carton rouge contre Nina, la « super infirmière »

La série a attiré 3,5 millions de curieux… et parmi eux de nombreuses infirmières et infirmiers désireux de découvrir  cette « fiction » et les scénarios les mettant en scène… Pas sûr qu'ils réitèrent leur expérience lorsque l'on lit les très nombreux témoignages, plutôt des coups de gueule, postés en live ou a posteriori sur les réseaux sociaux. Notre page facebook en témoigne ainsi que les commentaires postés sur le site. Et on parle même pas de twitter où les twittos ont cloué au pilori la série durant sa diffusion. Extraits choisis.

Comme quoi nous ne sommes pas faciles à imiter !

tweet Nina série hospitalière

Gul - Premier jour de stage et elle prépare et met déjà en route un pousse seringue… l'interne qui a l'air d'avoir 16 ans...

Roxi  - Je suis IDE "stagiaire" à l'AP-HP, et on ne m'appelle pas stagiaire mais infirmier ...

Fanny - Vous allez l'air d'être médecin ? Non, je suis juste infirmière. « JUSTE » Ça commence mal...

Louis - Est ce que l'ordre infirmier va réagir devant ce "guignolage" de notre profession ? 

Muryel - Une pure fiction qui ne reflète pas l'image de la profession, des clichés encore sur la sexualité débridée des soignants, léo, infirmière, a un salaire et vit dans la rue ? Une empathie démesurée et disproportionnée, Nina qui fait des diagnostics ! Comme quoi nous ne sommes pas faciles à imiter !

Eve - Aucune réalité dans la prise en charge des patients, l'organisation du boulot en service, et le mythe de l'infirmière qui couche avec les médecins et j'en passe ! Allez merci France 2 pour la romance, après on s'étonne que notre profession est mal reconnue et dénigrée...

Maïté - Mon Dieu que c'est pathétique, inapproprié, incohérent et à l'encontre du secret professionnel… Les lits n'ont jamais de barrières, et je parle pas du gros cliché de l'étudiante infirmière blonde complètement débile... On sent l'enquête de fond pour bien cerner le milieu infirmier avant de produire la série ! Atteindre la fin du 1er épisode fût déjà pour moi un exploit surhumain !!

Dany - C'est n'importe quoi ce film! Elles se promènent tout le temps, règle tous les problèmes, ne travaille jamais ! Se balade dans les couloirs, quelle image de l'infirmière !

Cha - Ce n'est pas notre réalité ! Notre blouse n'est plus blanche et propre en fin de journée, souvent mal taillée, et on a pas le temps de se taper des docs!! et on a souvent plutôt envie de les emplâtrer...! c'est la Romance de France 2 !

Frédérique - Une infirmière qui ne fait aucun soin et se ballade dans les couloirs toute la journée cela donne une super image de notre profession !! C'est à pleurer !

Sarah - Dans mon hôpital cette daube a été tournée !

Une infirmière qui ne fait aucun soin et se ballade dans les couloirs toute la journée cela donne une super image de notre profession !! C'est à pleurer !

tweet Nina série hospitalière

Patricia - J'espère qu'on va pas se faire dénigrer comme ça pendant 8 épisodes on va être la risée de la France...

Cécile -  "Vous êtes médecin ? - Non, juste infirmière" ! Infirmière = médecin raté = greluche écervelée qui se "tape" des docs dans les coins sombres de l'hosto et vide des pots à urine. C'est bourré de clichés et ne représente pas notre profession.

Véronique – Au bout d'une journée elle n'a pas encore touché un chariot de soin. Pas de pansement ni injection, à peine une petite prise de tension… Dans ce service on ne fait pas de soins ?

Maud - C'est ça la nouvelle série qui, d'une part, fait honte au cinéma français tellement la réalisation et les acteurs sont mauvais et surtout… qui fait honte à toutes les infirmières du monde tellement c'est rempli de clichés gerbants et humiliants… Oui, oui, ils ont réunis tous les éléments auxquels les infirmières ne souhaitent pas être assimilés… Chapeau bas les artistes !

Myeloma - Quand on est suspecté d'avoir passé une dose 10 fois supérieure à la normale, je doute qu'on continue sa journée et la p'tite ESI nymphomane, je ne pense pas non plus que ce soit possible de s'absenter fréquemment pour faire des gros câlins... j espère que les futurs ESI ne vont pas se précipiter dans la formation avec de tels clichés, ça risque de faire mal quand elles seront confrontées à la réalité...

Funky - Cette nouvelle série se veut réaliste puisque les comédiens ont été "briefé" par des professionnels qui ont validé les gestes, les dialogues, ah bon ? Depuis quand une IDE laisse un patient seul alors qu'il vient de faire un arrêt cardiaque (on ne voit même pas l'ombre du chariot d'urgence ni même d'autres infirmières arriver) ? Depuis quand on rentre au bloc en civil, sans oublier les clichés ridicules et autres inexactitudes : l'infirmière qui prend des pauses à sa guise, qui se promène, qui descend manger au self en tenue, qui suit son patient au bloc et en examen… bref très très loin de la réalité du métier d'infirmier...

Capucine - A ceux qui ont regardé cette série, sachez que notre quotidien n'a rien à voir avec cette série... Cela m'a fait de la peine pour tout ceux qui se battent, qui manifestent en ce moment pour qu'on respecte notre profession et que les soignants soient reconnus à leur juste valeur.... Cette série est un manque de respect pour tout les professionnels de santé qui se lèvent très tôt chaque matin, finissent de bosser tard, n'ont même pas le temps d'aller aux toilettes ou de manger…

Claire - Le "must" c'est lorsque pour la punir, la cadre lui demande de faire le travail de l'aide-soignante. N'importe quoi, comme si cela était dégradant. Et j'ai bien aimé l'étudiante infirmière qui veut faire infirmière pour se "faire des médecins". Encore une série pleine de clichés ridicules, qui donne une très mauvaise image de la profession.

Mel - Lamentable surtout en ce moment où l'hôpital est en crise, la profession également de montrer une telle série, le réalisateur aurait du suivre une infirmière de l'AP-HP ...

A ceux qui ont regardé cette série, sachez que notre quotidien n'a rien à voir avec cette série...

tweet Nina série hospitalière

Bref, comme on peut le constater et alors que les scénaristes Alain Robillard et Thalia Rebinsky affirmaient haut et fort que Nina était une série d'infirmière où tout est vu par le prisme de l'humain, du drama, et où chaque cas médical révèle une histoire humaine singulière et que France 2 présentait la série comme une comédie de mœurs, glamour, dans le milieu médical, la communauté infirmière a posé son diagnostic, sans appel sur cette fiction qui les afflige : « Nous ne sommes pas toutes des NINA » disent-elles… et le « toutes » est encore de trop…

Pour les courageux, les masochistes, ceux qui ne sont pas encore fait une idée, et puis les fans - il y en aura peut-être – la série continue. Sur le blog tenu par une infirmière libérale « L'infirmière libre râle » Clématite écrit ceci -entre autres et c'est bien aussi ! - NINA ne représente-t-elle pas l’infirmière que nous aimerions pouvoir être ? Avoir du temps, de l'énergie, cette fougue et cette gniaque ?

Alors, rendez-vous mercredi prochain pour les épisodes 3 et 4, il y sera question de violence conjugale et d'obésité…  et, bien sûr,  "Super Nina" fera encore des vagues… et des miracles !

Creative Commons License

Bernadette FABREGASRédactrice en chef Infirmiers.combernadette.fabregas@infirmiers.com @FabregasBern

Publicité

Commentaires (18)

jolide

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#18

pathétique, pitoyable mais prévisible

Tout est dit dans mon titre....
par contre je suis étonnée de votre étonnement cher(e)s collègues, vous vous attendiez à quoi...?
A chaque fois qu'il est question du problème de l'hôpital, ou de la qualité des soins on demande à un médecin et parfois ,soyons fou, à une cadre sup infirmière qui n'a plus vu un malade depuis Mathusalem....
Donc si on met en scène une IDE ce n'est certainement pas pour faire dans la vraisemblance, on a plus de chance de la voire tailler des p.... que des pansements.

NOMADIDE

Avatar de l'utilisateur

7 commentaires

#17

lisez plutôt...

je me doutais du caractère navet de cette série !!!
je vous propose plutôt de lire "le mari de l'infirmière" par Aurel, bien plus drôle, bien plus proche de la réalité de notre quotidien,les auteurs auraient dû s'en inspirer !

lamirésol

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#16

Au secours...

En tant qu'ESI et donc future IDE, j'ai été outrée en voyant l'image que pouvait avoir les gens "extérieurs" des étudiantes infirmières/infirmières et de cet enchaînement de clichés tous plus niais les uns que les autres.

Je ne regarderai pas une minute de plus mais je suivrai l'évolution de l'histoire par d'autres moyens.

eliane28

Avatar de l'utilisateur

6 commentaires

#15

Discrimination professionnelle et outrage public à la profession

Il faudrait que notre conseil de l'ordre porte plainte pour ce motif. Jusqu'où la série est -elle prêt à aller ! cela me dégoûte et me donne honte de dire quel est mon métier
Ce cinéaste a un compte à régler avec la profession ou, il nous confond peut être avec les diplômes de niveau v (CAP, BEP, cad auxiliaire de vie ou AS ou AMP,etc....)
Le tout est de ne pas dégoûter les nouvelles bachelières qui souhaitent évoluer dans ce beau métier, qui n'a rien à voir avec cette série sans intérêt, idiote et ignoble;

coe2

Avatar de l'utilisateur

36 commentaires

#14

Ni Nonne, ni Conne, ni Nina

J'ai refusé de regarder cette série, mais à lire les commentaires, ma 1ère impression était la bonne !
De quoi alimenter les justifications de nos "donneurs d'ordre" pour nous botter le c.. un peu plus !
Le pire est qu'il y a des personnes qui pensent que cela reflète notre quotidien (quelques réflexions entendues cette semaine).
L'image de la profession n'est pas prête de s'améliorer.
Une honte que la télévision salisse à ce point une profession, qui, si elle disparaissait, mettrait toute une population en danger.

canaille06

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#13

pas cool pour les infirmières

Entre l'élève infirmière débile qui se remaquille devant un scope, l'infirmière cas soc qui gère pas ses nerfs et la seule infirmière correcte qui aurait dû être médecin (en fait trop "cérébrée" pour être infirmière), j'avoue avoir regardé les premiers épisodes, mais je pense que je vais m'arrêter là. J'ai dû mal comprendre l'objectif de la série, après tout je ne suis qu'une infirmière...

siméa

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#12

Rassurer le bon peuple ...de quoi se plaignent les infirmières?

Quand les sage femmes sont dans la rue ....une petite série (édulcorée) sur les antennes au sein de la beauté du métier où tout va bien bien sur !:donner la vie alléluia
Donc quand les infirmières bougent une petite série bien niaise ,blindée de clichés ancestraux immuables dans une fiction lénifiante et voici le bon peuple rassuré : ,mais de quoi se plaignent elles ?
l'art de manipuler les uns pour asservir les autres
Et notre cher trés cher (!) ordre sensé défendre et représenter notre profession que fait il face à tant de dévalorisation du métier ?

caducee1717

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#11

le néant

j'ai regardé 5 ou 6 mn du 1er épisode et j'ai zappé, affligée devant tant de niaiserie, effarée devant le jeu insipide de certains comédiens, et rêveuse devant la faible charge de travail de la dite Nina...
bref à chaque fois qu'un réalisateur met en scène les infirmières soit c'est du porno, soit c'est du bon sentiment, soit c'est...Nina!

Motarde de DIJON

Avatar de l'utilisateur

35 commentaires

#10

Eco... logique...

Amenez-moi vos téléviseurs... Je les transforme en presse-agrumes...

eliane28

Avatar de l'utilisateur

6 commentaires

#9

ni bonne, ni nonne, ni conne

Cette série relance tous les vieux clichés sur ce beau métier en le dévalorisant sur tous les plans. Encore des cinéastes qui ne savent pas que les IDE ne sont pas forcément des cas sociaux ou des ratées de médecine. Il serait appréciable que notre conseil de l'ordre rappelle à France 2 que depuis plus de 60 ans l'IDE a Bac +3 à Bac + 5 pour les spécialités de puéricultrice ,anesthésiste et bloc opératoire. et sollicite des excuses auprès du cinéaste qui bafoue notre métier En fait Nina fait tous les métiers de l'hôpital sauf celui d'infirmière ( femme de ménage ,aide soignante, brancardière et comme elle est frustrée accessoirement docteur ben voyons !
.Eh oui, tout le monde est en blanc dans un hôpital monsieur le cinéaste et non pour autant docteur ou infirmière. Une ide pour 20 à 40 malades , c'est la réalité donc draguer les docs et s'attarder sur ses ébats, cela n'existe que dans votre nullité de fiction.

copa

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#8

Fiction

Moi j'aime bien cette fiction, en tant que FICTION , mais aucun lien avec la profession !!!
Dans cette fiction, il semble y avoir un lien hiérarchique entre médecins et infirmières ! Ce qui n'est évidemment pas la cas ! heureusement d'ailleurs !

BRONCO

Avatar de l'utilisateur

41 commentaires

#7

MIMETISME

Attention chér(e)s collègues à ne pas adopter les attitudes et la façon "d'être" de ces acteurs de séries T.V. , car vis à vis des patients vous ne faites que de les renforcer dans l'image qu'ils se font de notre profession : le fameux" vu à la télé ".
Soyons nous mêmes des professionnels de santé avec chacun notre propre personnalité et si besoin expliquons aux patients la réalité de notre travail .
Chacun son travail et si certains veulent être dans le spectacle alors en dehors du travail ou ils changent de voie .

Aretha

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#6

C'est juste une fiction...

... pas de quoi s'exciter

Altrian

Avatar de l'utilisateur

4 commentaires

#5

Changement de slogan !

"Nous ne sommes pas TOUS des Nina."

Il me semble que dans les règles de la grammaire française, le masculin l'emporte sur le féminin. Encore un vieux cliché qui dit que le monde paramédical n'est peuplé que de femmes, et c'est sans doute le pire de tous XD.

CLARYSSE7

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#4

Quelle honte !!!

Une seule chose à faire: ne pas regarder les prochains épisodes afin que l'audience se soit pas au rendez-vous et que la chaîne déprogramme cette série qui dévalorise tant notre profession !!!

augusta

Avatar de l'utilisateur

72 commentaires

#3

Bof....

J'ai regardé vite fait le 1er épisode en replay.....et malheureusement les 1ères minutes ne donnent guère envie de poursuivre: l'héroïne qui sauve un AVP en allant au boulot, qui parle grec.....
Too much.....

Concernant les reproches cités dans l'article, je ne suis pas sûre que l'important soit que le quotidien de l'héroïne reflète la réalité.
C'est juste.......... de la fiction.....
Après, il y a d'excellentes fictions......et des mauvaises.
Celle-ci semble plutôt faire partie de la 2ème catégorie.

poupette74

Avatar de l'utilisateur

3 commentaires

#2

Un vrai NAVET cette série !!!!!!!!!!!!

Avec mon mari nous avons regardé car j'étais très curieuse de cette série, je me disais on va vraiment découvrir la journée d'une infirmière, ça va être riche !!!!!! Et bien nous avons vraiment été très déçu, elle se balade tout le temps, s'occupe des histoire de C...l des collègues, nous fait part de ces histoires de coeur, ah et puis la blonde avec ses froufrous partout et ses sorties bobettes , j'ai l'impression en fait que cette serie se moque du métier et veut faire voir qu'en fait le métier d'infirmière n'est pas si compliqué et épuisant comme veulent le faire croire la communauté. Pour moi c'est vraiment de la moquerie et je trouve ça vraiment triste.

Kerdh

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#1

:pouceenlair:

Bonne synthèse. Par contre conclure en "encourageant" à regarder les autres épisodes, ça casse un peu le mouvement. Même pour critiquer constructivement, continuer à regarder produit de l'audience, donc conforte dans la direction choisie !