INFOS ET ACTUALITES

Nora Berra favorable à la "mastérisation" de la formation

La secrétaire d'Etat chargée de la santé, Nora Berra, a indiqué vendredi qu'elle était "résolument" favorable à la "mastérisation" de la formation des cadres de santé et des cadres supérieurs de santé, proposée par la mission de l'Inspection générale des affaires sociales (Igas) menée par Michel Yahiel et Céline Mounier.

Nora Berra est intervenue lors des 15èmes journées nationales d'études des cadres de santé organisées par le CHU de Montpellier.

Elle a commenté les conclusions de la mission Igas sur la formation des cadres hospitaliers, dont le rapport a été rendu public vendredi (cf dépêche APM CBOAL001). Parmi les recommandations, figurent notamment la mise en place d'une formation équivalente à une première année de master pour les cadres de santé et la création d'un master complet pour les cadres supérieurs de santé, selon le rapport rendu public vendredi.

La secrétaire d'Etat à la santé estime que le rapport Igas va lui "donner des clés pour un rapprochement ambitieux, résolu, coordonné, entre les écoles des cadres et les universités".

"C'est essentiel que les cadres et cadres supérieurs de santé continuent à être des soignants, c'est primordial aussi qu'ils puissent, s'ils le souhaitent, accéder à d'autres milieux professionnels, grâce à la reconnaissance universitaire de leur formation", a-t-elle déclaré.

"Cette formation ne peut plus être pensée à l'écart du monde universitaire", comme l'ont déjà compris de nombreux Instituts de formation des cadres de santé (IFCS) en concluant des partenariats avec des établissements d'enseignement supérieur, a-t-elle ajouté.

Nora Berra estime qu'il ne serait pas possible que d'un côté les infirmiers soient reconnus au grade licence et que, de l'autre, "leurs manageurs soient à l'écart de ce mouvement".

Elle a indiqué qu'elle souscrivait pleinement à la proposition d'une formation "master 2" pour les cadres supérieurs de santé. "Le métier de cadre supérieur évolue énormément depuis la réforme HPST [hôpital, patients, santé, territoires], (...) nous devons davantage outiller ces manageurs" et "il faudra certainement, comme le propose l'Igas, envisager des ponts avec les autres formations de cadres supérieurs qui se déroulent à l'Ecole des hautes études en santé publique (EHESP)", a-t-elle souligné.

Il lui semble également nécessaire de renforcer les futures formations en compétences managériales, "en axant celles-ci autour de trois dimensions d'égale importance: l'environnement sanitaire et hospitalier, le fonctionnement même des établissements et, bien entendu, les leviers du métier".

Elle souscrit par ailleurs à la proposition d'une meilleure structuration des parcours professionnels des personnes qui se destinent à un métier d'encadrement.

S'agissant du calendrier de mise en oeuvre, Nora Berra a indiqué qu'il faudrait "certainement" le "décaler quelque peu, compte tenu du fait que les IFCS sont actuellement en pleine procédure de renouvellement d'autorisation et qu'il nous faut nous concerter sur les suites à donner à ces propositions".

Elle a précisé que cette réforme se ferait avec les cadres, le ministère en charge de la santé, le ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche et la conférence des présidents d'université et que des concertations seraient engagées.

Publicité

Commentaires (0)