INFOS ET ACTUALITES

Notre engagement en faveur de l’emploi dans les professions libérales

Laurent Wauquiez, Secrétaire d’Etat à l’Emploi dans l’ancien gouvernement Fillon et Ministre délégué aux Affaires européennes dans le nouveau, nous a communiqué la tribune suivante avant de prendre ses nouvelles fonctions.

Jeudi 4 novembre, le président de l’UNAPL David Gordon-Krief et moi-même avons signé un accord-cadre portant sur l’emploi dans les professions libérales. Il s’agit pour le gouvernement de soutenir un secteur crucial aujourd’hui. Les professions libérales représentent à la fois un important potentiel de création d’emplois et des valeurs positives portées par des professionnels qui soignent, conseillent, soutiennent et défendent chaque jour cinq millions de Français.

Le dynamisme de l’emploi parmi les professions libérales

Ce secteur d’activité – riche et diversifié – représente plus de 700 000 entreprises, 2,5 millions de professionnels dont 1,8 millions de salariés (soit près d’un salarié français sur 10). Il s’agit d’un secteur dynamique qui crée de nombreux emplois non délocalisables : entre 2005 et 2009 les effectifs salariés ont progressé en moyenne de 4 %.

Malgré tout, la crise a durement touché le secteur – les créations d’entreprises ont baissé de 30 % en 2009 – et les professions libérales doivent être soutenues dans leur politique de recrutement. Notre économie ne peut se priver de l’important potentiel de ce secteur et nous nous sommes fixés pour objectif la création de 100 000 nouveaux emplois d’ici à 2011.

Les valeurs essentielles portées par les professionnels du secteur

Les professions libérales exercent, au service des autres, des activités indispensables. On les retrouve dans le soin (infirmiers, médecins, pharmaciens…), la technique (architectes, experts-comptables) et le droit (avocats, notaires…). Il s’agit de métiers porteurs de valeurs fortes : ancrage dans les territoires (un tiers des entreprises liées aux professions libérales sont situées dans des communes de moins de 10 000 habitants), indépendance, altruisme…

Les infirmières et les infirmiers sont certainement, au sein des professions libérales, parmi ceux qui incarnent le mieux ces notions de solidarité, de dévouement et de partage auxquelles je suis très fermement attaché.

Des métiers particuliers qui nécessitent des mesures spécifiques

Parmi les caractéristiques des professions libérales, il faut souligner une forte prépondérance des femmes (86 % des salariés) et du temps partiel (33 % des salariés). Ces spécificités, que l’on retrouve clairement dans le corps infirmier, doivent être bien identifiées, afin de permettre une meilleure organisation du travail et une gestion plus harmonieuse des ressources humaines. C’est tout le sens du partenariat qui nous établissons avec l’UNAPL.

L’enjeu, c’est aussi de fortifier le secteur en lui donnant une unité et une colonne vertébrale qui rassemble les différents métiers. Nous voulons ainsi favoriser la mobilité au sein des différentes professions libérales, pour garantir les possibilités de reclassement et améliorer le développement des carrières.

Après avoir simplifié l’environnement juridique des entreprises et pris certaines mesures spécifiquement destinées aux professionnels libéraux (création des statuts de collaborateur libéral et de retraité libéral actif), il nous a semblé que, au-delà de la simplification juridique, un soutien concret à l’emploi dans le domaine des professions libérales était indispensable.

Notre plan d’action, qui se décline en trois volets, vise donc à optimiser les politiques de recrutement, d’aménagement des conditions de travail et de gestion des effectifs parmi les professions libérales.

Le contenu du plan d’action

Dans un premier temps nous allons cofinancer avec l’UNAPL la rédaction d’un contrat d’études prospectif (CEP) qui va permettre l’établissement d’un diagnostic commun sur les perspectives d’évolution de l’emploi et des compétences parmi les professions libérales. Ce diagnostic sera la première étape d’une réflexion plus large visant à définir les priorités d’action pour accompagner le développement des différents métiers liés aux professions libérales.

Le second volet du plan d’action consistera en un accompagnement personnalisé des chefs d’entreprise de professions libérales à partir des pratiques de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC). Notre but est toutefois de prendre en compte les spécificités de chacun des métiers concernés. Il s’agit d’inciter les professionnels à développer une politique de gestion des ressources humaines efficace et adaptative.

Enfin nous prévoyons sous peu la signature d’un accord avec Pôle Emploi afin d’optimiser la politique de recrutement des professions libérales. Pôle Emploi constitue en effet le plus grand vivier de demandeurs d’emploi et la structure disposant des compétences les plus étendues pour guider les employeurs dans leur choix de personnel.

Les entreprises des professions libérales sont quant à elle souvent des structures de petites tailles, sans moyen important à consacrer à leur recrutement. Il est donc naturel et indispensable de chercher à promouvoir une coopération plus forte et efficace entre ces deux acteurs majeurs de l’emploi en France.

J’en ai la conviction : cet ambitieux projet saura répondre aux besoins des professionnels et contribuera à maintenir et accroître le dynamisme de l’emploi au sein des professions libérales. C’est en tout cas tout le sens de mon engagement aux cotés de David Gordon-Krief et de l’UNAPL : se battre sur tous les fronts et être aux côtés des professionnels du secteur pour gagner la bataille de l’emploi.


Ministre délégué aux Affaires Européennes

Publicité

Commentaires (2)

barney

Avatar de l'utilisateur

127 commentaires

#1

"Notre engagement en faveur de l’emploi dans les professions libérales "

Mais bien sur... Alors pourquoi restreignez vous l'installation des nouvelles IDEL ??? Et pourquoi, chose bizarre, vous ne faites pas de même avec nos "chers" médecins ? Deux poids deux mesures, comme d'hab ? Merci d'aller vendre vos salades ailleurs...