INFOS ET ACTUALITES

Nouveau-né prématuré : la morphine insuffisante pour prévenir les douleurs induites par les ponctions au talon

Cet article fait partie du dossier :

Douleur

    Précédent Suivant

actualité santéLa morphine ne procure pas une analgésie suffisante pour prévenir les douleurs induites par les gestes invasifs auxquels sont fréquemment soumis les nouveau-nés prématurés ventilés, indiquent les résultats d'une étude franco-américaine publiée dans la revue "Pediatrics".

Il est désormais avéré que la morphine exerce un effet analgésique permettant de soulager les douleurs prolongées, de limiter les réponses comportementales et hormonales induites par une intervention chirurgicale chez les bébés nés à terme et d'améliorer l'adaptation au respirateur et la sédation chez les prématurés ventilés. En revanche, son efficacité dans la prévention des douleurs aiguës provoquées par des actes invasifs reste mal connue, rappellent le Dr...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)