INFOS ET ACTUALITES

Olivier Véran défend son action, les infirmiers "stupéfaits" sur la question des salaires

par .

Cet article fait partie du dossier:

Médecin

    Précédent Suivant

Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, était l'invité ce matin sur RMC/BFM TV de Jean-Jacques Bourdin. L'occasion d'aborder de nombreux sujets liés à la crise sanitaire au COVID mais également aux "accords" du Ségur de la Santé qui ont livré hier, leurs différentes propositions aux syndicats. Un ministre "optimiste" sur son action mais des infirmiers toujours en colère qui la dénonce...

Véran et Bourdin juillet 2020

Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, face à Jean-Jacques Bourdin, évoque notamment le Ségur de la Santé et les propositions concrètes qui en découlent.

Olivier Véran a rappelé que si l'épidémie est maîtrisée sur notre territoire (exception faite à Mayotte et la Guyane), il ne faut pas pour autant que les Français relâchent leur vigilance. Ils ont certes besoin d'oublier le confinement, envie de retrouver une vie sociale, dans un travail de résilience collective, mais le respect des gestes barrières reste une nécessité. Le ministre a rappelé que 350 000 tests par semaine étaient actuellement réalisés en France et que leur capacité était plus grande encore. De plus, 1.5 million de bons PCR ont été adressé aux Français afin qu'ils puissent également se faire tester. Il ressort aujourd'hui que sur l'ensemble des résultats de ces tests, seul 1.1% sont positifs. Questionné sur les clusters en Mayenne, Olivier Véran a expliqué que le confinement n'était pas à l'ordre du jour dans cette région et qu'une surveillance "serrée" était faite via des tests dans les EHPAD, les abattoirs, les hébergements d'urgence et collectifs pour personnes vulnérables.

Retour au sommaire du dossier Médecin

Publicité

Commentaires (1)

spot2001

Avatar de l'utilisateur

4 commentaires

#1

et la nuit ?

est-ce qu'il y a quelque chose de prévu pour le travail de nuit ?
Parce que mon patron ( l'état ) semble considérer, depuis de nombreuses années, que 1,17€/ heure est une juste rémunération de la pénibilité.......