INFOS ET ACTUALITES

Ordre des infirmiers: l'appel à cotisation devrait être lancé fin juin

Cet article fait partie du dossier :

ONI

    Précédent Suivant

Cotisation ordre des infirmiersL'appel à cotisation pour l'Ordre infirmier devrait être lancé fin juin, a indiqué mercredi la présidente du conseil national de l'Ordre infirmier, Dominique Le Boeuf.

Le conseil national de l'Ordre infirmier a organisé mercredi sa première conférence de presse, qui avait lieu dans ses nouveaux locaux, rue Sainte-Anne dans le centre de Paris.

Ces bureaux devraient accueillir à la fois le conseil national, le conseil régional d'Ile-de-France et le conseil départemental de Paris, a précisé la présidente de l'Ordre national, Dominique Le Boeuf, qui a souligné le clin d'oeil du nom de la rue au groupe Sainte-Anne, une des principales organisations à l'origine de l'Ordre infirmier.

Interrogée par APM sur les prochaines échéances de l'Ordre, la présidente a indiqué que le conseil national avait décidé mardi lors de sa séance plénière le lancement d'un appel à cotisation "le plus rapidement possible, c'est-à-dire à partir de la fin du mois de juin".

L'exercice budgétaire de l'Ordre devrait s'étendre du 1er mai au 30 avril, a-t-elle précisé, le premier appel à cotisation couvrira donc la période jusqu'au 30 avril 2010. Interrogée sur la possibilité d'un paiement mensuel, elle a précisé qu'elle "envisagerait" toutes les solutions, y compris celle d'un paiement en ligne.

Elle a réaffirmé que les 75 euros de la cotisation qui vont "représenter à terme [sur un an] 36 millions d'euros" n'ont "rien d'exagéré": "c'est le nécessaire, rien que le nécessaire pour (...) assurer toutes les missions réglementaires de l'Ordre au service d'à peu près 490.000 infirmiers", a-t-elle commenté. Cette cotisation est "bâtie sur un raisonnement budgétaire", a-t-elle renchéri.

Elle a critiqué l'intervention d'Annie Podeur, la directrice de l'hospitalisation et de l'organisation des soins (Dhos) qui lui avait adressé un courrier en avril pour demander de revoir le montant de la cotisation à la baisse .

Dominique Le Boeuf a relaté qu'elle avait écrit à Annie Podeur pour lui dire que "cela n'était pas son rôle" et pour rappeler l'indépendance de l'Ordre. Elle a précisé que le comité de liaison de l'ensemble des ordres professionnels français avait de même écrit à la ministre de la santé pour lui faire part de sa "vive émotion" quant à cette intervention.

RECENSEMENT DES INFIRMIERS?

Une des premières tâches de l'Ordre sera de "compter" le nombre d'infirmières pour pouvoir mieux "valoriser la profession", a expliqué la présidente. Elle a déploré le "flou" qui existe sur le recensement et la répartition sur le territoire, qui entraînait un "manque de visibilité" pour la profession. L'inscription au tableau de l'Ordre permettra d'avoir des données plus précises, a-t-elle expliqué.

Interrogée par APM, elle a indiqué que l'Ordre attendait les premières remontées de données pour la fin de l'année. Elle a ajouté qu'une discussion était menée actuellement au niveau du comité de liaison inter-ordres pour étendre le répertoire partagé des professionnels de santé (RPPS) aux paramédicaux.

Une autre mission de l'Ordre sera d'assurer le "développement" et la "promotion" de la profession.

Dominique Le Boeuf a regretté que les infirmiers aient été si peu intégrés dans le projet de loi portant réforme de l'hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires (HPST) notamment dans la gouvernance des établissements et dans l'offre de soins de premier recours.

Elle a aussi déploré que des amendements modifiant le fonctionnement des ordres paramédicaux (cf dépêche APM CBMF4003) aient été adoptés dans le cadre de cette loi "sans concertation" avec l'Ordre infirmier. "Cela laisse percevoir le formidable challenge pour les infirmiers et l'Ordre pour faire comprendre à nos interlocuteurs ministériels que [nous] sommes assez autonomes et assez responsables", a-t-elle souligné.

La présidente de l'Ordre a également regretté la suppression de l'équilibre des collèges libéraux, publics et privés "sans concertation". "Si on ne change pas le texte, on pourra avoir des départements avec des conseillers ordinaux uniquement issus du secteur hospitalier ou du secteur libéral", a-t-elle déploré.

L'évolution de la profession infirmière qui "reste encore à construire" est un des autres sujets sur lesquels l'Ordre va se mobiliser, a-t-elle poursuivi. L'instance devrait s'investir sur "l'expertise infirmière" et la "définition des pratiques avancées", a-t-elle ajouté.

PLUSIEURS COMMISSIONS

Le conseil national réuni mardi a également décidé de mettre en place plusieurs commissions. Une commission se penchera sur les nouvelles technologies et le partage d'information et un pôle métier sera mis en place, a énuméré Dominique Le Boeuf. Un groupe de travail devrait notamment se pencher sur la place et le rôle de l'infirmier en santé mentale dans le cadre de l'élaboration de la future loi en préparation sur ce thème.

Une commission "jeunes professionnels" devrait également être mise en place. Marilyne Pecnard, 31 ans, la plus jeune conseillère ordinale nationale, est pressentie pour la présider. Un pôle de communication interne et externe sera créé pour communiquer auprès de la presse, des infirmiers et des usagers. Des pôles "ressources humaines" et "financier" seront aussi constitués.

Concernant le règlement des litiges, la présidente de l'Ordre a précisé que l'instance ordinale avait déjà reçu "plusieurs dossiers complexes". Un pôle juridique "important" sera mis en place à l'Ordre "pour accompagner les évolutions réglementaires de la profession" et "toutes les dimensions de l'exercice".

La "conciliation" va en outre se mettre en place au niveau des départements et les conseillers ordinaux y seront formés, a-t-elle ajouté. Les chambres disciplinaires vont s'installer et la nomination des magistrats est prévue pour septembre.

LE CODE DE DEONTOLOGIE POUR FIN 2009

L'Ordre prépare par ailleurs son code de déontologie qui devrait être terminé pour la fin 2009, a précisé Dominique Le Boeuf. Des groupes de travail composés de conseillers ordinaux se réunissent tous les 15 jours à trois semaines. Il sera adressé aux départements fin septembre, a-t-elle ajouté, précisant qu'il serait relu également par des personnalités qualifiées.

Le code de déontologie, "préparé au niveau du conseil national et édicté par décret en Conseil d'Etat" devrait être un "guide" et un "repère" pour les infirmiers, a expliqué pour sa part la présidente de la commission déontologie, Kine Veyer.

Ce code de déontologie "va être très important": il sera un "petit guide en format poche" dans lequel l'infirmière pourra y trouver toutes les réponses aux "questions qu'elle se pose dans sa pratique", a renchéri Dominique Le Boeuf. Il viendra "renouveler les règles professionnelles qui commencent à dater" et qui n'évoquaient pas notamment la question du droit des patients, a-t-elle souligné.

David Vasseur, vice-président en charge notamment de la formation, a rappelé la position de l'Ordre sur la réforme du diplôme. L'Ordre s'est prononcé pour "aller au-delà du grade de licence et rentrer dans une filière infirmière", a-t-il précisé.

Pour attirer les jeunes dans cette profession, il faut avoir une "vision plus large" que celle "rétrécie" d'un système "franco-français", a ajouté par ailleurs Dominique Le Boeuf, précisant que l'Ordre allait intégrer la Fédération européenne des ordres. "Nos patients sont mobiles et ils doivent avoir la même qualité de soins infirmiers qu'ils soient en Allemagne, en Italie ou en France", a-t-elle lancé.

 PARIS, 17 juin 2009 (APM)

Retour au sommaire du dossier ONI

Publicité

Commentaires (22)

Pendergast

Avatar de l'utilisateur

11 commentaires

#22

Merci cmptp69.

On leur fait dire n'importe quoi aux chiffres.... 92% des infirmiers voulaient de cet ordre. En fait, c'est 92% de 681 étudiants + 2126 infirmiers. Soit 2807 personnes qui ont participé au sondage en question.. Ou encore 0,5% de la population infirmière ( si on considère que nous sommes environ 500000 en france )... Pour voir ce sondage, allez voir http://old.infirmiers.com/sondage/resultat_sondage.php
Merci à eux d'avoir choisi pour nous tous (de payer pour avoir le droit de faire notre job)... Cet ordre, on nous l'a mi bien P.... et sans vaseline... J'ai un peu mal au C...
IZORON RIEN!!!!

Erasme

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#21

bis repitita

Visiblement il n'y a que moi qui semble choquer par les propos extrémistes de animal06.....

Erasme

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#20

propos génants voir limite...

Les propos d'animal06 sont digne d'un journal d'extrême droite.... [propos modéré]

Animal06

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#19

Ordre (franc-maçon) des infirmirmiers

Après venue surprise de la présidente de l'ordre du Québec à Paris dès l'élection du conseil national, invitation planifiée par les futurs élus pas encore élus; je découvre ensuite la main mise de la franc-maçonnerie sur l'ONI: les locaux rue Ste-Anne sont loués à la Mutualité (franc-maçonne tout le monde le sait).
Mme Leboeuf n'a répondu à absolument aucune des nombreuses candidatures spontanées reçues pour renforcer le conseil national et réserve ses postes: la directrice recrutée est franc-maçonne tout le monde le sait. Attendons de voir le logo de l'ONI pour y trouver le triangle.

jana

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#18

reconnaissance de la profession

Pour connaître qq conseillers de l'Ordre, je sais qu'une de leur préocuppation majeure est d'obtenir une reconnaissance de la profession.
Et nous en avons bien besoin !!!
Bien que nous soyons la profession de santé la plus importante en nombre et la plus présente sur le terrain 24h/24 ts les jours de l'année, nous n'apparaissons que de façon marginale dans la loi Bachelot. Cherchez l'erreur ? Nous sommes TRANSPARENTS car trop DIVISES. Alors à mon humble avis, il vaudrait mieux CONSTRUIRE une UNION plutôt que tirer a hue et a dia ! Bien sûr, chacun et libre de critiquer...

cmptp69

Avatar de l'utilisateur

62 commentaires

#17

mensonges et menteurs-(teuses)

MENSONGE!car pour faire voter la loi concernant ce maudit ordre,le groupe minoritaire St Anne a menti aux députés,leur faisant croire que 92% des infirmiers voulaient cet ordre (alors que c'était le résultat d'un sondage internet réalisé sur infirmier.com ,acquis à l'ordre ... et qu'en réalité cet ordre n'est voulu que par une infime minorité d'(ex...?)infirmiers .
MENSONGE!car Bachelot avait annoncé une cotisation entre 10 et 20 euros,et que l'on se retrouve déjà à 75 EUROS!!!!et surement plus l'an prochain etc ....
MENSONGE!les infirmières de veulent pas de cet ordre
NON AU RACKET !!!!!!!

valkyrie11

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#16

doit on payer pour exercer???

Faire payer près de 490000 IDE 75 Euros par an c pas gagner.que compte faire l'ordre avec 37 millions d'euros... les IDE veulent plus de transparence,un budget détaillé. pour ma part cela représente 150 E par an(et je préfère les dépenser autrement).Il n'est pas question que je paie et tout mes collègues sont de cet avis.
Que comme faire l'ordre si une majorité ne paie pas???
Affaire à suivre

cmptp69

Avatar de l'utilisateur

62 commentaires

#15

mais vous êtes fous !!!!

1 euros ou 75 euros !!! cela aurait été pareil !!!(mais quand même 75 euros !!!! et même :!!!!!!!!!! c'est du vol qualifié !!!)
la profession n'a pas demandé cet ordre !!! ne l' oubliez pas !!!! Je refuse d'être soumis à cette infime minorité privée qui prétend être représentatif de la profession !
Vous pensez donc pouvoir faire se courber toutes et tous les infirmier(e)s de ce pays ?????
nous ne payerons pas ! Vous allez priver la France de plus de 91% de ses infirmier(e)s ?????
oui franchement : vous êtes fous !!! et folles , vous l'infime minorité de l'ordre ......

dalex1999

Avatar de l'utilisateur

31 commentaires

#14

reponse a seringueros

De une, ce ne sont pas des insultes comme on te l'a deja dit;
De deux, ils ont bien des indemnites ces gens: deplacements, repas, presence.... bref: qu'ils commencent par les publier et on en reparlera apres!

chidochi

Avatar de l'utilisateur

5 commentaires

#13

mais si c'est bien du vol.....

Peut être que le mot de raquette voleur peut contrarier l'égo de certains,surement ceux qui font partis de cette chose, mais c'est bien le cas "c'est du vol".
J'ais rien contre un orde sur le principe, s'il est mis en place pour défendre les droits des salariés et améliorer nos conditions de travail. Malheureusement ce n'est pas du tout le cas. Alors nous prélever 75 euro ou 5 pour moi c'est pareil, cet ordre la j'en veut pas. On est une majorité a pas en vouloir, alors pourquoi est t'il mis en place, c'est la démocratie ca? alors a voleur on pourra rajouter dictateur et despote aussi.

davinf71

Avatar de l'utilisateur

10 commentaires

#12

reponse a seringueros

D'une, une insulte c'est un mot a caractère grossier ou ordurier , ce qui n'est pas le cas des mots cités. Maintenant soit tu t'appel OUI OUI ,soit tu fait partie de l'ordre. Et si tu croit que ces gens représentent la majorité tu te gourre, car on sait tous qui se présente dans ce genre de bordel! alors toi ne nous insulte pas! Ton ordre de sages bienveillants et désintéressés,élu pas 13% des infirmiers tu peut te le garder. Et si tu le souhaite je peux venir t'expliquer ma façon de pensé de vive voix. NON A L'ORDRE, NON AU RACKET ORGANISE.

Seringueros

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#11

Non aux insultes

Je cite; "Bande de planqués malhonnêtes, bande de voleur, des feignasses qui prennent des cafés."
Les auteurs se reconnaitront.
Vous avez tout à fait le droit d'être contre la création d'un Ordre des Infirmiers. Mais vous n'avez pas le droit d'insulter des infirmières et infirmiers, comme vous, qui s'investissent dans un projet auquel ils croient. Non ce ne sont pas des feignasses, non ce ne sont pas des technocrates, non ce ne sont pas des voleurs racketteur et autres insultes. Ce ne sont que des infirmières et infirmiers qui sont au boulot comme vous, et qui touchent le même salaire que vous

Sabsab

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#10

si on refuse tous...

de toute façon, vu le manque criant de personnel, si on refuse tous de payer, ils ne pourront pas tous nous empêcher d'exercer!! Si ces branleurs veulent être payer à rien foutre, ils n'ont qu'a faire de la politique!!

tof19

Avatar de l'utilisateur

3 commentaires

#9

occasion manquée

Suis je un des rares défenseurs de l’ordre mais pour combien de temps? Je pensais voir-entendre la présidente de l’ordre ou un de ses représentants aux journées nationales des puéricultrices organisées cette semaine par l’ANPDE (défenseur de l’ordre) - RDV manqué car rien, ni personne…L’ANPDE y fêtait ses 60 ans,…une bonne raison pour rencontrer les puer? La présidente nationale avait dit dans sa première déclaration vouloir travailler avec les spécialités, RDV manqué avec les puer! Aurons sa visite au congrés ANPDE de juin 2010 à Clermont Ferrand,je fais encore preuve d’optimiste à son égard

hitman

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#8

revolution

je me refuserai a payer pour ces technocrates, quitte a na pas pouvoir exercer !!! y'en a marre du racket incessant ... pour un ordre qui sert a rien a part nous ponctionner de l'argent pour qu'ils s'organisent des bouffes et des congrès... j'ai créé un groupe contre cet ordre sur facebook, j'invite ceux qui veulent se mobiliser a rejoindre... "non a l'ordre infirmier" !!!

sky94

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#7

bandits de grands chemins

Vous pouvez toujours attendre que je paye bande de raketteurs
on paye pas on bosse pas c'est ça?
Bande de rigolos, si personne paye qui va faire tourner les hôpitaux? Pas vous bande de glandeurs

jlbaty

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#6

NON AU RACKET

Mettre de l' ordre c 'est faire le ménage !!; et bien c est raté On va se retrouver a nourrir des technocrates qui vont justifier leur activité par des commissions bidons qui ne débouchent sur rien .(Combien de Patron de l 'Aphp ont claqué la porte ,lassés par ces commissions !!) Et bien voila on vient de nous pondre cet institut NON REPRÉSENTATIF qui va nous RACKETTER. Ne nous laissons pas faire , unissons nous derrière les syndicats qui refusent le paiement et résistons au technocrates .

dscheffes

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#5

technocrates!!!

et voilà, ce qui était prévisible est arrivé:
la mainmise de la technocratie infirmière(ce n'est pas un compliment) sur toutes les instances représentatives.
J'en appelle par conséquent (comme certains syndicats d'ailleurs) à un refus du versement de la cotisation, que les 13,73 %(quelle représentativité) de votants paient.

dalex1999

Avatar de l'utilisateur

31 commentaires

#4

Bande de planqués malhonnêtes

Quand j'avais appris le montant de cette cotisation j'avais envoyé un mail à l'ordre; tout ce que j'ai eu en retour c'etait un mail de menaces où on me demandait de preciser mon lieu d'exercice, mon adresse... Bref de l'intimidation totale, comme quoi cet ordre ne sert qu'a entretenir des planqués! Oseront-tils avouer le montant de leur indemnités? Pourquoi s'installer dans de chic bureaux parisiens alors qu'il y a beaucoup de superbes immeubles neufs en province sur des zones franches beaucoup moins cher? pourquoi les elus qui avaient promis une cotis "de 30e max" ne demissionnent pas??

Urkan

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#3

Encore un moyen de nous pomper du fric

Moi j'en ai jamais voulu de l'ordre, je galère déjà à être payé au lance-pierre et j'ai pas envie de payer 75 euros par an pour que des feignasses prennent des cafés en évaluant comment on devrait bosser ! 36 millions d'euros... Pfff ! On connait la chanson : l'année prochaine ils diront que c'est pas assez et augmenteront la cotisation. Pour les kinés, la cotis a plus que doublé d'une année sur l'autre.
Paraît qu'on est passé à BAC+3 ? Bah quand ils réévalueront les salaires : les tunes qu'on aura en plus iront directement à l'ordre, comme ça, on se fera encore niqué !!!
Je suis dégoûtée..

davinf71

Avatar de l'utilisateur

10 commentaires

#2

bande de voleur!!!!

des heures sup non payés , pas de personnel , des salaires de misère (1450€ net pour 3 ans et demi d'études dans la fonction publique hospitalière) et maintenant 75€ à donner pour que des branleurs somnolent dans des réunions où rien n'est décidé! et puis quoi encore???? que les libérales payent c normal! moi je suis à l'hopital je n'ai pas à payé , il y a déjà des instances! En plus on ne nous a pas demandés si nous en voulions de cet ordre ..... car tout le monde sait que la majorité des infirmiers n'en veulent pas. NON A L'ORDRE,NON A LA COTISATION!!!!!

bisounours69

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#1

Enfin

Enfin la France a son ordre professionnel. Ca va peut être permettre d'avoir moins de difficulté quand on immigre au Québec...

J'espère jusye que les IDE français ne vont pas râler sur les 75€ à payer c'est rien !!! Au Québec c'est environ 236€ pour avoir le droit d'exercer.

En France vous avez pas d'examen de l'ordre (ce qui n'est pas forcément une mauvaise chose : assurer une qualité de soins au patient ...) à passer par contre ici au Québec c'est l'ordre qui assure notre défense en cas de soucis.

IDE français foncez avec cet ordre qui ne demande qu'à grandir!!!!