INFOS ET ACTUALITES

Où sont les infirmiers dans la réforme de Santé ?

par .

Cet article fait partie du dossier:

Médecin

    Précédent Suivant

Cascade d'annonces, quelques 54 mesures, pour une réforme gouvernementale ambitieuse intitulée "Ma santé 2022 : un engagement collectif". Communications tous azimuts, présidentielle et ministérielles, pour un plan d'urgence car selon Emmanuel Macron, l'hôpital est au bout de ce qu'il peut faire. Et que dire des professionnels de santé, à l'hôpital comme en ville, qui eux sont à bout tout simplement ! Cette réforme attendue de tous est somme toute, sans surprise, très médico-centrée, avec une mesure qui suscite déjà l'ire de la profession infirmière : la création d'un nouveau métier : "assistant médical" qui comme son nom l'indique sera (encore) "au service des médecins"... Explications, réactions et autres précisions...

Emmanuel Macron, 18 septembre plan santé

Une "ordonnance présidentielle" au bénéfice de la Santé des Français qui se veut ambitieuse mais ressentie, une fois encore, comme "médico-centrée" par la profession infirmière.

Emmanuel Macron, Président de la République, l'a souligné lors de son allocution ce 18 septembre 2018, ouvrant la voie de la réforme de santé voulue par le Gouvernement. Les Français sont profondément attachés à leur système de santé, au principe de solidarité qui le fonde et sont plus que jamais reconnaissants envers les professionnels de santé qui les soignent au quotidien. Le Président de la République le reconnait, le mal-être s'est installé chez les professionnels de santé : perte de sens, manque de temps pour soigner et de perspectives, épuisement... la plupart ont l'impression de perdre la raison d'être de leur métier et leur vocation à soigner.

Petite apparté personnelle indispensable à ce stade des propos : ah cette vocation !!! toujours prompte à être dégainée lorsque l'on parle des soignants... alors que ne sont évoqués que beaucoup plus rarement les mots formation, compétences, expertise...

Et Emmanuel Macron de poursuivre sur ce registre, pour cela, nous devons leur redonner du temps, le temps aussi de davantage développer la prévention. Nous devons également reconnaître l'engagement des professionnels à leur juste valeur et leur offrir des perspectives indivuelles et collectives qu'ils méritent. Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé ne dit pas autre chose : les attentes des professionnels de santé ont fortement changé. Les nouvelles générations sont en demande de...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (1)