INFOS ET ACTUALITES

Un « parcours santé » pour les patients cancéreux

Les patients traités pour un cancer par le CHU de Nîmes, à l’Institut de cancérologie du Gard (ICG) ainsi que les personnes suivies par le Comité gardois de la Ligue Nationale Contre le Cancer sont invités à rejoindre un programme sportif adapté « Acti Sport ». Durant une heure, un coach sportif et des personnels paramédicaux entraînent les participants à la pratique d’activités variées et évolutives : poutre d'équilibre, soulevé de poutre, barre d'étirement. Ils se retrouvent sur une aire dédiée du Campus de Carémeau tous les troisièmes jeudis de chaque mois.

cancer activité sportive

Séance d'« Acti Sport » sur le parcours santé du Campus de Carémeau - CHU de Nîmes

Nous savons que la pratique d’une activité physique améliore nettement la tolérance aux traitements anti-cancéreux, qui sont des traitements lourds précise le Pr Nadine Houédé, chef du service d’Oncologie médicale du CHU de Nîmes. Le Pr Arnaud Dupeyron, chef du service de Médecine physique et de réadaptation ajoute : Dans une maladie au long cours, telle qu’un cancer, il est primordial de privilégier tout ce qui peut concourir à améliorer la qualité de vie. La pratique d’une activité physique permet notamment de restaurer l’image de soi, qui est souvent affaiblie par les traitements.

Initialement réservé aux patients suivis en rééducation et réadaptation pour des activités physiques adaptées et encadrées, le parcours santé est désormais ouvert aux personnes touchées par le cancer, aux publics fragilisés socialement et aux équipes soignantes. Cette initiative est portée par le CHU de Nîmes et le Comité du Gard de la Ligue nationale contre le cancer (LNCC) qui ont une nouvelle fois uni leurs compétences pour bâtir ensemble un projet généreux, bon pour la santé et porteur de lien social. Le CHU, le Comité du Gard de la Ligue nationale contre le cancer inscrivent leur intervention dans une logique de décloisonnement du lien ville-hôpital et dans une volonté de poursuivre l’accompagnement durant l’après-cancer, c’est-à-dire lorsque les traitements lourds (chirurgie, chimiothérapie, radiothérapie...) sont terminés. Parce qu'aujourd’hui encore nous sommes tous touchés de près ou de loin par le cancer, la Ligue est aux côtés des personnes fragilisées tout au long du parcours de vie. Cette initiative illustre parfaitement l’ensemble des champs dans lesquels nous intervenons, en amont, pendant et après la maladie, afin de diminuer les inégalités sociales de santé précise le Pr Jean-Paul Bureau, Président du Comité départemental de la LNCC.

Mis en place pour un budget total de 10 000 € et assumé par le CHU de Nîmes et le Comité du Gard de la Ligue Contre le Cancer, « Acti Sport » a déjà séduit une quinzaine de participants lors de sa première séance.Benjamin HERAUT  Responsable du service Communication benjamin.heraut@chu-nimes.fr  CHU de Nîmes http://www.chu-nimes.frCet article a été publié par le site Réseau CHU le 9 novembre 2016 et nous le remercions pour cet échange. 

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)