INFOS ET ACTUALITES

VIDÉO - Paris Healthcare Week : Agnès Buzyn réserve ses annonces

    Précédent Suivant

La Paris Healthcare Week, organisée par la fédération des hôpitaux publics (FHF) a ouvert ses portes mardi 29 mai Porte de Versailles, à Paris. La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, avait fait le déplacement et s’est exprimée à 11h après avoir emprunté les allées du salon pour y saluer les exposants. Son allocution d'ouverture était particulièrement attendue par les professionnels de santé. Mais la ministre a réservé ses annonces, préférant pour l’heure faire le bilan de son action et exprimer son soutien à la communauté hospitalière dans son ensemble


Face au malaise de certains professionnels, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a exprimé mardi son soutien à la communauté hospitalière dans son ensemble, louant un sens du service public et un engagement incomparables des personnels hospitaliers, sans pour autant lever le voile sur la future réforme du système de santé. Sur la question des Ehpad, alors que des mesures doivent être détaillées mercredi, mesures dont on connaît déjà les grandes lignes (la présence d’une infirmière de nuit dans chaque Ehpad, la priorité accordée à la télémédecine, ou encore le coup d'accélérateur porté sur le budget dédié aux soins notamment), la ministre a rappelé sa volonté de changer en profondeur notre modèle de prise en charge des personnes âgées. Vieillir est une chance, pas une maladie, a-t-elle martelé. Alors que le déficit des établissements publics a dépassé le milliard d'euros l'an dernier, la ministre a estimé que tout n'est pas qu'une question de moyens. Ce qui ne l'a pas empêchée de promettre d'ores et déjà une accélération de la médicalisation des Ehpad dont elle détaillera les modalités précises mercredi 30 mai prochain, deuxième jour de la Paris Healthcare Week.

Nous avons eu à faire face à des situations difficiles et nous avons porté de beaux projets pour améliorer la santé des Français, a déclaré la ministre, se félicitant d’avoir conduit une politique de santé ambitieuse avec la stratégie nationale de santé, l’adoption du plan d’égal accès aux soins ou encore l’élaboration du plan priorité prévention. Après le bilan, Agnès Buzyn a néanmoins renvoyé au mois de juin pour les annonces. Le président de la République Emmanuel Macron devrait alors se prononcer sur les orientations de l'hôpital et du système de santé de demain. Patience donc.
Creative Commons License

Journaliste susie.bourquin@infirmiers.com @SusieBourquin

Retour au sommaire du dossier Fonction Publique

Publicité

Commentaires (0)