INFOS ET ACTUALITES

Patients et détenus : s’afficher pour s’affranchir…

Cet article fait partie du dossier:

Psychologue

    Précédent Suivant

Les graphistes Sacha Léopold et François Havegeer ont animé en février 2013 un atelier graphique avec les patients du Service Médico-Psychologique Régional (SMPR) de la prison des Baumettes. Les affiches ont ensuite été exposées à l'Atelier du Large jusqu'au 14 mars 2013. Récit d’une initiative qui vise à « s’afficher hors les murs pour s’affranchir... »

graphiste patient affiches SMPR baumettesCe projet est partie intégrante des actions de participation citoyenne de Marseille-Provence 2013 et du programme Santé e(s)t culture(s) que l’Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille développe depuis plus de 3 ans. L'équipe du SMPR a souhaité aujourd’hui rendre compte de cette expérience inédite.

Le vendredi 15 Février 2013, accompagnés de trois soignants, deux patients suivis au SMPR (Service Médico-Psychologique Régional) passent les portes de la Maison d’Arrêt des Baumettes pour une permission de sortie culturelle au J1 s’inscrivant dans les manifestations de Marseille Provence 2013, Capitale européenne de la culture. Il ne s’agissait pas seulement d’aller « voir » mais surtout de « faire voir » ce que, dans le cadre de leur prise en charge sanitaire, ces deux patients appartenant à un collectif allaient porter comme message « hors les murs » au travers de créations dont le thème était : « S’afficher ».
L’expérience de l’enfermement réduit trop souvent le sujet à sa pathologie ou encore aux questions de délit, de récidive et de condamnation, l’isolant ainsi de sa propre subjectivité et ce quelquefois malgré nous, soignants.
L’une des préoccupations du soignant n’est-elle pas alors de tirer l’individu du côté de ce qu’il a de particulier, de distinct et d’unique ? C’est donc par nécessité d’ouverture qu’est née l’idée d’un projet artistique au sein du service qui viendrait solliciter l’individu du côté du singulier et, du même coup, nous remobiliser dans notre pratique professionnelle. L’activité créatrice est en effet ce qui peut réintroduire de la subjectivité là où tout participe à l’évincer.

affiches patients SMPR baumettes

Créer en se référant à l’origine du mot, c’est-à-dire donner l’être, l’existence, la vie, tirer du néant… mais aussi composer, concevoir, élaborer, imaginer, inventer, produire. Si pour nous soignants, l’activité créatrice est le lieu de l’intime chez chacun de nos patients, il est aussi le lien qui fait trace d’un moment, d’une période, qui pourrait être partagés avec d’autres et qui pourrait s’inscrire dans l’extra...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)