INFOS ET ACTUALITES

Patients en réanimation : on peut tout dire avec les yeux...

Cet article fait partie du dossier :

Médecin

A l’AP-HM, dans le service de réanimation, on peut croiser un étrange ordinateur sur un pied roulant. Son nom : Bob, outil informatique mobile qui permet au patient qui ne peuvent pas parler, de communiquer avec les équipes soignantes et avec leurs proches. Comment ? Par un simple regard…

patiente  en réanimation

Un outil informatique perfectionné permettrait aux patients handicapés dans l'impossibilité de parler et dont les mouvements sont difficiles de communiquer avec l'extérieur, notamment avec les professionnels de santé et avec leurs proches.

Suite à un gros traumatisme ou à une maladie, les patients se réveillent en réanimation, non seulement prisonniers de leur corps mais, en plus, privés de parole pour poser des questions ou exprimer leurs besoins ou ressentis, explique le Dr Lionel Velly, médecin dans le service d'anesthésie et de réanimation de la Timone. En effet, les patients dans cette unité sont souvent sédatés, et même lorsqu'ils reprennent conscience ils n'ont pas la possibilité de parler car ils sont soumis à un système de ventilation artificielle.

C'est dans ces cas là que Bob (voir vidéo ci-dessous) intervient. Bob est un ordinateur équipé d'une commande oculaire (Eye tracker) qui permet le pilotage d'un logiciel adapté par les seuls mouvements du regard, énonce le Pr Nicolas Bruder qui dirige le service. Il permet ainsi aux patients de communiquer avec... les yeux ! Moyen efficace quand il est impossible d'utiliser une souris. En effet, face à des patients tétraplégiques ou sous respirateur, l'équipe cherchait un moyen pour ne pas couper entièrement le patient du monde extérieur et lui permettre de s'exprimer car dans leur situation, la rupture de communication peut être frustrante et augmenter leur stress. Bob permet de restaurer le dialogue et d'améliorer la prise en charge, complète le Dr Velly.

Quand le regard remplace la souris

C'est le psychologue du service Yann Gogan qui a développé le système. J'ai adapté un logiciel freeware au monde de la réanimation, raconte-t-il. D'un simple regard le patient peut sélectionner des pictogrammes et ainsi décrire son humeur, ses besoins physiologiques ou demander tout simplement des informations sur son état de santé. L'ordinateur équipé d'une commande oculaire est couplé à un pied multidirectionnel afin de se placer face au visage de la personne alitée quel que soit sa position. C'est très simple pour le patient car on lui demande de fixer un écran. Les pictogrammes permettent un usage quasi-instantané de l'outil. Ils ne nécessitent pas une grande concentration. L'ordinateur dispose également d'un clavier avec prédiction de mots. La personne choisit une lettre et l'ordinateur propose des mots, ce qui évite de regarder chaque lettre pour créer les mots en entier.

Communiquer en un clin d'oeil avec sa famille et le personnel soignant

Les patients et leur entourage sont très satisfaits de l'outil. J'ai pu vraiment discuter avec mon mari, savoir ce qu'il ressentait. Comme il est intuitif, il créé les mots : c'est génial !, raconte la femme d'un patient.

Les professionnels de santé ne sont pas moins enthousiastes. L'équipe est convaincue de pouvoir, via ce système, optimiser les échanges soignants/soignés et ainsi améliorer la prise en charge.

De manière générale, c'est grâce à une grande solidarité dans toute l'équipe que l'outil a pu voir le jour. Les médecins du service ont acheté le matériel informatique nécessaire via leur association sans recourir aux deniers publics. Un autre service de réanimation s'est doté d'un outil de ce type, acheté pour plusieurs milliers d'euros au fabricant, alors que nous avons développé le nôtre pour moins de 800 euros, souligne le Pr Bruder, qui se dit prêt à partager cette expérience de manière totalement libre. Cette méthode pourrait être utilisée par d'autres services qui ont à gérer le handicap, en neurologie par exemple. La possibilité de communiquer est un atout psychologique évident.

Creative Commons License

Journaliste infirmiers.com roxane.curtet@infirmiers.com  @roxane0706

Retour au sommaire du dossier Médecin

envie de changer de poste

Publicité

Commentaires (0)