INFOS ET ACTUALITES

PHRIP : les résultats de l'appel à projets 2011

Cet article fait partie du dossier :

Recherche en soins infirmiers

    Précédent Suivant

Xavier Bertrand, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Santé, l'a souligné lors de la communication des résultats de l'appel à projets 2011 du Programme hospitalier de recherche infirmière et paramédicale (PHRIP) :
« ces projets montrent très clairement que les professionnels paramédicaux font avancer la recherche au bénéfice des malades ».

porte voix bonhomme xavier bertrandRappelons que ce programme de recherche tout à fait précurseur en France, initialement dédié aux infirmières en 2010, maintenant ouvert aux autres professions paramédicales (masseurs-kinésithérapeutes, ergothérapeutes, psychomotriciens, orthophonistes, manipulateurs en électroradiologie médicale, par exemple) apporte un soutien financier aux soignants qui souhaitent améliorer la sécurité et le confort du patient et faire évoluer les soins hospitaliers.

Cette recherche, qualitative ou quantitative, doit être interdisciplinaire et concerne aussi les aspects de besoins de santé, d’organisation et de management au sein des établissements ou d’évaluation du système de santé.

Pour Xavier Bertrand, « les projets de PHRIP montrent très clairement que les professionnels paramédicaux font avancer la recherche au bénéfice des malades ».  Quant à Nora Berra, Secrétaire d'Etat chargée de la Santé, elle l'explique : « Prenons l’exemple de l’AVC, les neurologues font avancer la recherche en matière de prise en charge.

Les infirmiers, les rééducateurs, font de même pour la qualité des soins : quelles innovations pour maintenir les acquis, améliorer la qualité de vie des patients, mieux prévenir les rechutes ? Ce sont des questionnements essentiels. »

Pour l'année 2011, 113 projets de recherche ont été déposés et examinés par un comité de sélection composé de professionnels de la recherche, présidé par Monique Rothan-Tondeur, infirmière, titulaire de la chaire de recherche infirmière et paramédicale à l’École des hautes études en santé publique. Chaque projet a fait l’objet d’une analyse utilisant une grille standardisée par les évaluateurs et rapporteurs, dont les ministres saluent la mobilisation.

Le ministère a retenu 21 projets, qu’il financera à hauteur de 1,2 M€ sur une période de trois ans. Les sujets de recherche sont très variés et témoignent de la vitalité de la recherche et de l’implication des professionnels paramédicaux.
Parmi les 10 projets infirmiers (Collège 1) 1, voici quelques thèmes de recherche :

Le tatouage de l’aréole : la fin d’un long parcours thérapeutique. Une technique au service de la qualité de vie des patientes (CHU de Strasbourg) ; Pratiques d’information du patient et des familles par rapport au diagnostic de schizophrénie (CHU de Strasbourg) ; Le vécu douloureux de l’enfant de moins de trois ans lors du retrait de la poche collectrice d’urines aux urgences pédiatriques : quelle stratégie de prise en charge ? (CHU Limoges) ; Efficacité du toucher relationnel dans la prise en charge des...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)