INFOS ET ACTUALITES

Une pièce qui "déboulonne" de son piédestal le médecin !

par .

Cet article fait partie du dossier:

Médecin

    Précédent Suivant

Actuellement programmée au Théâtre 14, à Paris, et jusqu'au 22 avril prochain, la pièce "Le Serment d'Hippocrate" nous entraîne dans une folle aventure : ou comment un banal malaise de "Bon maman", 77 ans, dégénère en drôlerie acide et irrésistiblement destructrice... La médecine - et ses serviteurs - n'en sortent pas grandis et on s'en délecte !

théatre serment hippocrate

Crédit - Photo Lot - Une pièce qui confronte avec justesse et drôlerie la patiente et sa famille avec le monde médical…

"Lucien" et "Madeleine" hébergent chez eux, "Papa", 78 ans, père de Lucien, et "Bon maman", 77 ans, mère de Madeleine. Univers suranné, décor d'un autre âge, l'intimité de cette "famille" bien ordinaire, nous est dévoilée alors que "Bon maman" fait un malaise, une petite syncope tout à fait anodine. Le médecin de la famille étant à la chasse (!), c'est donc le Dr Blondeau qui est appelé à la rescousse. Ce médecin est omnibulé par une seule chose : le côlon ! C'est l'organe responsable de tous les maux et la visite médicale va virer à l'obsession, à l'outrance, à des arguments tous plus aléatoires les uns que les autres... Quant à l'auscultation, au-delà de sa rudesse d'exécution, c'est "Bon maman" qui en fera les frais ! L'auscultation s'achèvera par un diagnostic bien tranché alors qu'aucun signe évocateur de quoi que ce soit n'existe... - surtout pour quelqu'un qui se sent en excellente santé et qui tente de résister à de folles prescriptions : injections, pilules, pommades, suppositoires, tisanes, régime alimentaire ultra strict, vélo, piscine...

Ce médecin est omnibulé par une seule chose : le côlon ! C'est l'organe responsable de tous les maux et la visite médicale va virer à l'obsession, à l'outrance, à des arguments tous plus aléatoires les uns que les autres...

Bref, la folle mécanique est lancée : la comédie est acide, déjantée, grinçante. L'humour très noir ne sert pas la profession de médecin, homme "instruit" et "intouchable" campant sur ses positions, insensible aux paroles du malade, imperméable à la critique et à la remise en question... Par un concours de circonstances, un autre médecin va venir ausculter "Bon Maman" et sous prétexte de contrecarrer son confrère, il s'avérera aussi pire, voire plus que lui ! Et cela recommencera, même diagnostic dément, mêmes manipulations insensées, mêmes traitements prescrits... Ces démonstrations virtuoses aux yeux de Lucien et Madeleine les remplissent de doutes... Quant à "Papa", sourd comme un pot, il se mêle aux conversations, faisant irruption à tout moment pour complexifier encore la situation, créant des quiproquos en série... Lui, en tous cas, souhaite vraiment qu'un médecin s'intéresse à ses symptômes... imaginaires ou pas !

L'humour très noir ne sert pas la profession de médecin, homme "instruit" et "intouchable" campant sur ses positions, insensible aux paroles du malade, imperméable à la critique et à la remise en question...

Si vous passez par Paris, c'est au Théâtre 14, que vous pourrez voir cette pièce malicieusement intitulée "Le serment d'Hippocrate", une pièce de Louis Calaferte, remarquablement mise en scène par Patrick Pelloquet. Les acteurs y sont excellents, surtout les plus âgés ! "Bon maman" va s'avérer désopilante bien malgré elle de bout en bout : malmenée, désarticulée, chosifiée, piétinée... Quant à "Papa", c'est une sorte de "muppet" burlesque toujours à contre temps...  Les médecins - plus ou moins âgés ! - y sont déchus de leur piédestal... celui sur lequel ils croient être juchés, se coupant eux-mêmes l'herbe sous le pied ! La médecine n'en sort pas grandie et c'est bien le propos que d'en dénoncer les excès... voire les abus ! Mais tout ceci n'est que fiction... du moins on l'espère (!). Un théâtre baroque, féroce, inspiré et acide où, selon l'auteur, Le Serment d'Hippocrate nous parle avec humour de l'ultime désarroi, de l'ultime inquiétude de l'homme âgé et de la trahison du "serment"...

Le serment d'Hippocrate de Louis Calaferte, mise en scène Patrick Pelloquet, Théâtre 14, 20 avenue Marc Sangnier, 75014. Du 7 mars au 22 avril 2017 (mardi, vendredi, samedi à 20h30 ; mercredi et jeudi à 19h ; matinée le samedi à 16h). Réservation au 01 45 45 49 77.

Creative Commons License

Bernadette FABREGASRédactrice en chef Infirmiers.combernadette.fabregas@infirmiers.com @FabregasBern

Retour au sommaire du dossier Médecin

Publicité

Commentaires (0)