EN BREF

PLFSS 2021 : des salaires revalorisés à coups de milliards

Cet article fait partie du dossier:

Exercer dans le privé

    Précédent Suivant

Tout juste adopté ce mercredi 7 octobre en Conseil des Ministres, le Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale (PLFSS) 2021 sera débattau par les chambres parlementaires avant d'être voté en fin d'année. Parmi ses mesures-phares, 8,8 milliards d'Euros seront consacrés à la revalorisation des salaires des personnels hospitaliers et exerçant en Ehpad entre 2020 et 2023.

Prévues dans les accords du Ségur de la santé conclus à l'été, des dispositions législatives et de financement permettront d'augmenter les traitements des personnels concernés "de manière inédite", selon le projet de loi. En septembre, 90 € (80 € pour les salariés du secteur privé lucratif) ont été versés aux agents ; dès mars prochain, 93 € supplémentaires viendront compléter la revalorisation. Pour formaliser la démarche, le "complément de traitement indiciaire" (CTI) sera créé sur le plan juridique ; plus de 973 000 personnels - dont près de 79 % dans la fonction publique hospitalière en établissement public de santé, et plus de 200 000 exerçant en Ehpad - en bénéficieront. Les 49 points d'indice que le CTI représente seront pris en compte dans le calcul de la retraite et donneront droit à un complément de pension.

Accéder au dossier de presse PLFSS 2021

Retour au sommaire du dossier Exercer dans le privé

Publicité

Commentaires (1)

chg

Avatar de l'utilisateur

26 commentaires

#1

secteur associatif de soins à but non lucratif

Je persiste . Rien n'est prévu pour les soignants qui travaillent dans le secteur médico social associatif a but non lucratif polyhandicap.
1385 euros net par mois pour les IDE et 1260 euros net pour les AS qui bossent en internat, horaires decalés . CCN66 en debut de carrière.