INFOS ET ACTUALITES

Plus de 47 000 effets indésirables ont été rapportés en 2015 en France

Cet article fait partie du dossier:

Médecin

    Précédent Suivant

Le nombre total de cas d'effets indésirables en provenance des centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV) a atteint l'année dernière un plus-haut depuis 2012 sous l'effet d'une hausse de ceux rapportés par les patients, selon le rapport d'activité de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) diffusé le 3 août 2016.

médicaments loupe

En Europe, le nombre de cas d'effets indésirables s'élève à 1,2 million.

En 2015, 47.089 effets indésirables ont été rapportés, contre un peu plus de 46.000 en 2013 et 2014 -ce qui constituait un bond par rapport aux 38.296 de 2012. Cette hausse est due aux signalements provenant de patients et d'associations de patients -droit qui leur est ouvert depuis juin 2011-, qui ont atteint leur plus-haut depuis quatre ans avec 2.338 cas. Ce sont dans 65% des cas les généralistes qui ont déclaré ces effets indésirables et dans 20%, des pharmaciens. Le nombre d'effets indésirables graves en provenance de laboratoires pharmaceutiques est lui aussi ressorti au plus haut (29.469, contre 26.478 en 2014).

Sur le plan européen, 1,2 million de cas d'effets indésirables ont été recensés sur la base de données EudraVigilance (dont plus de 48.000 en provenance des patients), ce qui constitue une augmentation de 10%. "Le nombre total de notifications en provenance des CRPV représente environ 17% (47.089) des notifications par les Etats membres (283.520) en provenance de l'Union européenne alors que la population française représente 13% de la population de l'UE", fait savoir l'ANSM.

Sur 1.932 de dossiers d'évaluation des risques en pharmacovigilance inscrits à l'ordre du jour du Comité pour l'évaluation des risques en matière de pharmacovigilance (PRAC) de l'Agence européenne du médicament (EMA), la France a été rapporteur pour 224. Ceci a occasionné l'ouverture de 14 enquêtes nationales de pharmacovigilance. Le nombre de dossiers traités par le PRAC est également le plus élevé depuis 2013, tout comme le nombre de ceux pour lesquels la France était rapporteur....

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)