INFOS ET ACTUALITES

Plusieurs maires élus à la présidence du conseil de surveillance d'hôpitaux

Plusieurs maires ont été élus vendredi à la présidence du conseil de surveillance de l'hôpital de leur ville, a-t-on appris auprès des établissements concernés.

A Marseille, Jean-Claude Gaudin a été largement élu à la présidence du conseil de surveillance de l'Assistance publique (AP-HM), avec 12 voix en sa faveur et une abstention.

Après son élection, Jean-Claude Gaudin a nommé Bruno Gilles, sénateur-maire des 4ème et 5ème arrondissements de Marseille, membre du collège des personnalités qualifiées, comme vice-président.

Au cours cette séance, le président "a souhaité que le conseil de surveillance soit un lieu de travail collectif au service de l'AP-HM", indique le CHU dans un communiqué.

Il s'est également "félicité des efforts de gestion accomplis par l'AP-HM en 2009 ayant permis un dépassement de plus de 10 millions d'euros des objectifs de réduction du déficit fixés par le plan de retour à l'équilibre".

Jean-Claude Gaudin a indiqué qu'il avait écrit au ministère de la santé pour lui demander d'accorder cinq millions d'euros à l'AP-HM "au titre d'une aide de l'Etat pour récompenser les efforts faits".

L'Etat de prévisions des recettes et des dépenses (EPRD) pour 2010 arrêté par le directeur général le 28 juin prévoit un déficit de 27,5 millions d'euros (2,7% du budget), poursuivant ainsi le rythme d'économies de 2009, "à hauteur de deux millions d'euros par mois".

Le déficit de l'AP-HM a atteint fin 2009 environ 35 millions d'euros.

Nîmes : Jean-Paul Fournier élu

A Nîmes, c'est Jean-Paul Fournier, sénateur-maire et également président de la communauté d'agglomération de Nîmes Métropole, qui a été élu président du conseil de surveillance, a annoncé l'établissement dans un communiqué.

Michel Bazin, représentant de la commune de Nîmes, a été désigné vice-président.

Le CHU souligne que son conseil de surveillance a la "particularité" d'avoir comme membres deux présidents d'université, de Nîmes et de Montpellier, deux représentants d'usagers et le maire d'Arles, Hervé Schiavetti, comme représentant du Conseil général du département des Bouches-du-Rhône. Cette composition "souligne la volonté d'une politique d'établissement interrégionale", indique le CHU.

Lors de l'installation du conseil de surveillance, Jean-Paul Fournier a indiqué qu'il était favorable à une "collaboration active avec l'ensemble des acteurs de soins de la région". Mais il s'est dit opposé à "une fusion", sans citer le CHU de Montpellier, souhaitant que son CHU garde son "autonomie".

Le CHU précise également que lors de la séance, le directeur général du CHU, Jean-Olivier Arnaud, a présenté un état des lieux de l'établissement en 2010 "démontrant un développement équilibré, avec notamment de bons résultats financiers".

Montreuil-sous-Bois : Dominique Voyet gagne face à Jean-Pierre Brard

Par ailleurs, au centre hospitalier intercommunal (CHI) de Montreuil-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), c'est la sénatrice-maire Dominique Voynet qui a été élue au premier tour.

Elle faisait face au député Jean-Pierre Brard, ancien maire communiste de Montreuil et qui est actuellement conseiller municipal.

Publicité

Commentaires (0)