INFOS ET ACTUALITES

"Un peu de profondeur ne nuit jamais, même dans un billet humoristique !"

par .

L'humoriste Anne Roumanoff, nommée à l'unanimité meilleur ambassadeur de la profession infirmière. Son billet d'humeur « Infirmière, psychologue, travailleuse sociale, trois métiers, mais un seul salaire » le 15 septembre sur Europe 1 est allé droit au coeur d'une profession malmenée. Première surprise, elle répond à nos questions et nous l'en remercions chaleureusement.

Anne Roumanoff

On ne peut jamais prévoir quand une chronique va faire un buzz, c’est toujours un peu magique, surprenant, inattendu.

Votre intervention le 15 septembre dernier sur Europe1 à l'occasion de la mobilisation des infirmières, a suscité une avalanche de commentaires autant dityranbiques que reconnaissants . Cet hommage aussi drôle que sensible à fait l'unanimité partagé près de 5 millions de fois... Est-ce que cela vous étonne aujourd'hui ?

Anne Roumanoff - Oui, je pense que j’ai mis le doigt sans le savoir sur la problématique d’une profession qui n'est pas assez considérée. On ne peut jamais prévoir quand une chronique va faire un buzz, c’est toujours un peu magique, surprenant, inattendu. Le fait que cette chronique ait été autant partagée essentiellement par les infirmiers/ères et leur famille, montre qu’il y a là un vrai sujet de société. A la suite de cette chronique, j'ai reçu des mails me disant « vous oubliez les aides-soignants », « vous oubliez les agents publics hospitaliers », « pourquoi vous ne parlez pas des ambulanciers ? » Je me suis fait limite engueuler (rires). Donc, je précise ici que je rends hommage à tous ceux qui travaillent à l’hôpital, sans distinction de statut.

Cette chronique que vous avez dû minutieusement préparer, quel a été son déclencheur, alors qu'aucun média n'avait abordé le ras-le-bol des infirmier(e)s sur le registre humoristique ?Anne Roumanoff - J’ai toujours eu beaucoup d’admiration pour les infirmier(e)s et les aides-soignant(e)s, ils font un travail remarquable, qui n’est pas facile tous les jours, et surtout souvent peu considéré. Cela me touche toujours beaucoup les gens qui donnent aux autres.Aucun artiste autre que vous ne s'est exprimé...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)