INFOS ET ACTUALITES

Quand les nouvelles technologies nuisent au sommeil

par .

Les personnes utilisant leur ordinateur, tablette ou smartphone avant de s'endormir souffrent plus souvent de troubles du sommeil, selon les résultats de l'enquête INSV/MGEN « Sommeil et nouvelles technologies » dévoilés à l'occasion de la 16ème Journée du Sommeil, ce vendredi 18 mars 2016.

nouvelles technologies sommeil

Mieux vaut éviter de surfer sur la toile avant d'aller se coucher...

49 % des personnes disposant d'un ordinateur en fonctionnement ou en veille dans leur chambre ont des troubles du sommeil, contre 36 % de la population française, selon les résultats de l'enquête « Sommeil et nouvelles technologies » menée par l'Institut National du Sommeil et de la Vigilance (INSV) et MGEN révélés à l'occasion de la 16ème Journée du Sommeil, le 18 mars 2016.

Les jeunes adultes, friands de nouvelles technologies, sont particulièrement concernés par l'impact délétère des « écrans ». En effet les 18-34 ans sont plus nombreux à être somnolents dans la journée. Ils passent également plus de temps au lit avant d'éteindre leur lumière (36 minutes les jours de travail et 39 minutes les jours de repos, contre 27 minutes en moyenne) et mettent plus de temps à s'endormir (24 minutes contre 21 minutes en moyenne). Par ailleurs, ils sont plus nombreux à souffrir d'au moins un trouble du sommeil.

Des nouvelles technologies omniprésentes... jusque dans le lit91 % des Français utilisent leur ordinateur, tablette ou smartphone le soir. Quatre personnes sur dix vont jusqu'à inviter les nouvelles technologies dans leur lit. Pour le Docteur Joëlle Adrien, présidente de l'INSV, le taux d'utilisateurs de nouvelles technologies le soir au lit est problématique. Autant de temps au lit et devant un écran détériore la qualité du sommeil et altère la vigilance le lendemain, souligne-t-elle. Le sommeil peut...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)